Ainsi donc, cette semaine est celle où Donald Trump tente d’effacer les traces de l’affaire de l’eau de Javel, où son rival démocrate Joe Biden, empêtré dans une affaire d’agression sexuelle, discute avec une certaine Hillary Clinton depuis son basement, et où l’Etat de New York a décidé d’annuler ses primaires présidentielles. C’est aussi celle où Elon Musk, le patron de Tesla, juge que la prolongation du confinement pour lutter contre le coronavirus est «fasciste» et où le Pentagone diffuse trois vidéos de supposés ovnis pris sur le vif en 2004 et 2015. Mais c’est surtout la semaine où le vice-président Mike Pence s’est rendu dans un hôpital sans porter de masque.

Mardi, Mike Pence visitait la Mayo Clinic, dans le Minnesota, sans le moindre millimètre de tissu sur son visage. «Tous les patients, visiteurs et membres du personnel doivent porter un masque […] pour se prémunir contre la transmission du Covid-19», stipule pourtant le règlement de l’hôpital. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) recommandent aussi de se couvrir le visage dans les espaces publics où respecter la distanciation sociale s’avère difficile. Les photos montrent le vice-président démasqué, bouche et nez à l’air, au milieu de personnel soignant et de malades masqués. Une apparition qui a été très critiquée. Il a refusé de porter un masque alors que l’hôpital lui a envoyé les consignes avant sa venue. Son explication? Il se fait tester très régulièrement, tout comme le président.

Et alors? N’est-il pas censé donner l’exemple, comme responsable de la cellule de crise de la Maison-Blanche sur la pandémie? Les conférences de presse de Washington ne sont déjà pas l’exemple même du respect de la distanciation sociale, alors là… Cette semaine, aux Etats-Unis comme ailleurs dans le monde, de précieux médecins, infirmières et infirmiers, qui se sont donnés corps et âme pour leurs patients, sont morts du Covid-19, rendant le travail de leurs collègues encore plus insupportable.

Et puis, il y a eu la tragique histoire de Lorna Breen. Médecin urgentiste au New York Presbyterian Allen Hospital de Manhattan, Lorna Breen s’est donné la mort dimanche, à l’âge de 49 ans, chez ses parents en Virginie. Elle aussi infectée par le Covid-19, elle venait à peine de s’en remettre, était retournée travailler, mais l’hôpital l’a renvoyée à la maison, pour se reposer. Son père, également médecin, lie son acte de désespoir aux souffrances endurées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Elle a vu trop de personnes mourir dans des circonstances difficiles. Jusqu’à ne plus pouvoir supporter la situation. «Elle a essayé de faire son travail, et ça l’a tuée», résume son père dans le New York Times.

Face à la souffrance endurée par Lorna Breen et à celle de tant d’autres, le comportement de Mike Pence est irrespectueux. Au début du mois, il avait déjà été critiqué pour être apparu en public sans masque, saluant le gouverneur de Colorado, qui lui était masqué. Il n’en a pas non plus porté récemment en visitant la Air Force Academy et un centre de santé. Quant à Donald Trump, il a très clairement dit que porter un masque n’était «pas fait pour lui».

Lire aussi: «Nous sommes tous des médecins du Covid-19»