Dans sa dernière ligne droite, avec Donald Trump désormais hospitalisé après avoir été testé positif au coronavirus, la campagne présidentielle produit toujours plus de gadgets, t-shirts, ouvre-bouteilles et autres briquets à l’image des deux candidats. Même des chaussettes chevelues avec un petit peigne orange pour coiffer la toison du président. Mais, en termes d’objets à l’effigie de quelqu’un, il y a beaucoup moins drôle. L’autre jour, dans un magasin de Chicago, mon regard s’est arrêté sur le mur juste en face de la caisse. La paroi était remplie de t-shirts glorifiant un certain Kyle, avec des slogans allant de «Sauvez Kyle» à «Kyle n’a rien fait de mal».

Lire aussi: Le virus freine Donald Trump dans son élan