Le rapport de l’ONU sur le Xinjiang, concluant à de possibles crimes contre l’humanité de la part de Pékin, restera-t-il dans un tiroir ou aura-t-il un effet? Dans les coulisses du Palais des Nations, à Genève, les Etats sont à la manœuvre pour déterminer les suites à donner à l’enquête de l’ex-directrice du Haut-Commissariat aux droits de l’homme, Michelle Bachelet. Dans cette lutte d’influence entre la Chine et les Occidentaux, les pays africains pourraient bien faire pencher la balance dans un sens ou dans l’autre. Un débat qui conjugue la défense de principes, le calcul politique et le pragmatisme économique.