Pékin a annoncé lundi la poursuite de ses manœuvres militaires près de Taïwan, toujours sous le prétexte d’une riposte à la visite de Nancy Pelosi à Taipei il y a une semaine. Directeur de recherche émérite au CNRS de Paris et spécialiste de la Chine, Jean-Pierre Cabestan livre son analyse.