L’armée américaine positionne des forces navales et aériennes autour de la Libye, a annoncé lundi le Pentagone, au moment où les puissances occidentales étudient des options militaires contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi. «Nous avons des planificateurs qui étudient plusieurs plans possibles et je pense que l’on peut dire à coup sûr qu’au vu de cela nous sommes en train de repositionner des forces en vue d’avoir la flexibilité nécessaire une fois que les décisions auront été prises», a indiqué à des journalistes le porte-parole du Pentagone, Dave Laplan.

Le redéploiement de «forces navales et aériennes» permettra au président américain Barack Obama d’avoir à sa disposition tout un éventail d’options face à la crise en Libye, a ajouté le porte-parole, sans spécifier quels types de navires ou d’avions étaient concernés par ce redéploiement ni quel était le type d’action envisagé. Les Etats-Unis et leurs alliés européens et de l’Otan ont débattu lundi à Genève, en marge du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, des moyens de mettre fin aux violences en Libye et de hâter le départ du pouvoir du colonel Kadhafi. Un exil de Kadhafi est «une possibilité» pour mettre fin à la révolte sans précédent qui secoue la Libye, a estimé lundi le porte-parole de la Maison Blanche, selon qui les Etats-Unis «étudient» l’éventuelle imposition d’une zone d’exclusion aérienne dans ce pays.