L’essentiel

Le bilan dans le monde dépasse le million de personnes restées positives, et de 50 000 morts.

Aux Etats-Unis, qui ont enregistré 1 169 morts en 24 heures, le pire bilan journalier jamais obtenu par un pays, Donald Trump a annoncé deux prochaines semaines qui seraient «très dures». Dix millions de résidents ont perdu leur emploi ces deux dernières semaines.

En Suisse, élèves et parents ont appris hier que l’année scolaire ne serait pas prolongée. Les autorités ont réitéré leur appel à ne pas partir en vacances pendant les congés de printemps. Et le Conseil fédéral a nommé ce matin Anne Lévy à la tête de l’OFSP, en pleine tempête sanitaire.

En France, le 1er bilan national dans les Ehpad (les EMS français) évoque au moins 884 morts du Covid-19, qui s’ajoutent aux 4 503 personnes décédées dans les hôpitaux à ce jour. Les chiffres n’étaient pas connus jusqu’à hier. Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a confirmé ce vendredi ce qu’on pressentait, le baccalauréat reposera exceptionnellement cette année sur du contrôle continu, il n’y aura pas d’examen final.

Les derniers chiffres

Notre résumé de la journée du jeudi 2 avril : «Restez chez vous pendant les vacances!»


■ Plus de 100 décès dans le canton de Vaud

Selon les données du jour, 107 personnes sont mortes du virus dans le canton de Vaud, soit 15 de plus que la veille. Vaud est le deuxième canton à atteindre les 100 décès après le Tessin. Pour la première fois depuis le début de la crise, le nombre d'hospitalisations en cours a diminué: 386 personnes se trouvent dans les établissements du canton (dont 83 aux soins intensifs), soit 15 de moins en un jour. Le nombre de cas confirmés positifs continue sa progression, à désormais 3796.


■ Baisse importante des taux de couverture des caisses de pension

Avec la chute des marchés, les taux de couverture des caisses de pension suisses ont reculé. Fin mars, il se situait à 101,7% en moyenne, contre 109,5% à la fin de l’année dernière, a annoncé la société de conseils en investissements Complementa.

Cette dernière estime que les caisses de pension ont vu s’envoler ces dernières semaines près de 90 milliards de francs de capitaux. Sur quelques jours en mars, au plus fort de la chute des marchés financiers, le taux de couverture est même passé temporairement sous 100% – seuil théorique où elles ne pourraient plus honorer tous les engagements. L’entreprise rappelle qu’environ 30% du 2e pilier sont investis dans des actions, soumis actuellement à une très forte volatilité. L’immobilier, dans lequel les caisses de pensions sont également investies à environ 20%, fait face à d’importantes pertes de loyer.


■ L’ONU préoccupée pour les pays en conflit

«Le pire est à venir» dans les pays en conflit, a averti le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres en relançant son appel à des cessez-le-feu partout dans le monde. «Il y a une chance pour la paix, mais nous en sommes loin. Le besoin est urgent», a-t-il ajouté.

La tempête du Covid-19 arrive maintenant sur tous les théâtres de conflit

Antonio Guterres

Selon lui, un «nombre substantiel de parties à des conflits «ont exprimé leur accord à un arrêt des hostilités, notamment au» Cameroun, en Centrafrique, en Colombie, en Libye, en Birmanie, aux Philippines, au Soudan du Sud, au Soudan, en Syrie, en Ukraine et au Yémen». «Mais un immense fossé demeure entre les déclarations et les actes», a-t-il déploré.


■ Même à distance, 85e vendredi de grève pour le climat


■ Le Covid-19 tue davantage les hommes que les femmes

Le phénomène a déjà été observé dans de précédentes épidémies: le virus et plus meurtrier pour les hommes que les femmes. En Suisse, les chiffres de l’OFSP indiquent que les hommes représentent 63,5% des décès et 61% des cas hospitalisés

Les explications de ce phénomène restent difficiles à déterminer, rapporte notre journaliste Etienne Meyer-Vacherand. «On ne peut pas exclure un effet biologique sur l’immunité lié au sexe, qui pourrait mettre en jeu soit les hormones stéroïdiennes comme les œstrogènes ou les androgènes, soit des facteurs génétiques liés aux chromosomes sexuels», indique le chercheur Français Jean-Charles Guéry.

Lire l’article dans son entier: Hommes et femmes, inégaux face au coronavirus


■ Le taux de chômage américain remonte est passé de 3,5% en février à 4,4% en mars

L’économie américaine a souffert en mars, 701 000 emplois ont été détruits, selon les données du département du Travail. Il s’agit du nombre d’emplois détruits le plus important depuis mars 2009. Le taux de chômage est ainsi monté à 4,4% le mois dernier. En février, il était tombé à son niveau le plus bas en 50 ans.

Par ailleurs, le département du Travail précise qu’il «ne peut pas précisément quantifier les effets de la pandémie sur le marché du travail en mars».


■ Pour garantir l’approvisionnement la gestion des stocks est centralisée

Les appareils respiratoires, tests de diagnostic, les masques chirurgicaux, les vêtements de protection ou encore certains médicaments servant à la lutte contre le coronavirus sont des denrées devenues rares. Le Conseil fédéral a en conséquence décidé que les cantons devront désormais communiquer l’état de leurs stocks de biens médicaux importants. La mesure permettra d’identifier et de combler à temps les goulots d’étranglement en matière d’approvisionnement, a affirmé Alain Berset.

Nous n’adaptons pas les réponses en fonction de la disponibilité des masques

Alain Berset

Le gouvernement a aussi réglementé le soutien aux cantons et aux organisations d’utilité publique, comme la Croix-Rouge suisse, si les canaux d’acquisition habituels ne permettent pas de couvrir leurs besoins. Le matériel sera attribué de manière centralisée. Les cantons nécessiteux devront déposer une demande d’attribution. Si l’approvisionnement de ces biens médicaux ne peut pas être garanti, les cantons ou établissements de santé publics qui en disposent pourront être obligés à en livrer aux nécessiteux. Le Département fédéral de l’intérieur peut aussi confisquer ces biens médicaux, moyennant une indemnité à prix coûtant.

Le Conseil fédéral peut en outre obliger des fabricants à produire ces biens médicaux, à changer ou augmenter les productions. Des contributions pourront être versées, si les fabricants subissent des préjudices financiers suite à ces changements.

Le gouvernement a aussi décidé d’exceptions à la loi sur les produits thérapeutiques. En attendant une décision de Swissmedic, les médicaments, fabriqués avec différentes substances, notamment de l’hydroxychloroquine, et destinés à traiter les patients atteints du Covid-19, peuvent être mis sur le marché sans autorisation.


■ Une quarantaine de patients français hospitalisés en Suisse

Cette bonne coopération est rendue possible parce qu’il reste des places dans les hôpitaux, dont beaucoup dépendent des travailleurs frontaliers, a rappelé Ignazio Cassis, qui a fait un point sur les actions diplomatiques récentes de la Confédération envers ses voisins.


■ Le Conseil fédéral veut 20 milliards de plus pour les entreprises

La demande pour l’octroi de crédits de transition Covid-19 est importante. Le Conseil fédéral demande donc au Parlement de relever à 40 milliards de francs au total le crédit d’engagement existant, soit 20 milliards de plus, écrit l’ATS.

La conférence de presse du Conseil fédéral:

Les crédits de transition répondent à un besoin considérable. Les premiers jours ont montré que leur octroi rapide et non bureaucratique par les banques et PostFinance fonctionne bien. Au 2 avril 2020, 76’034 conventions de crédit ont été conclues pour un montant total estimé à 14,3 milliards de francs. Le volume de cautionnements de 20 milliards de francs déjà garantis par la Confédération devrait être dépassé ces prochains jours.

Le Conseil fédéral demande à la Délégation des finances, qui se réunit le 7 avril, de reconnaître le caractère urgent d’une tranche de 10 milliards de ce crédit.


■ Le vide sidérant de l’espace public suisse.

Constatez de vous-même combien les rues et les places se sont vidées, avec notre diaporama avant/après. Impressionnant!


■ Polémique autour des propos du préfet Lallemand en France

«Ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, qu’on trouve dans les réanimations, sont ceux qui au début du confinement ne l’ont pas respecté. Il y a une corrélation très simple…» Devant l’effarement provoqué par ses propos, en direct ce matin à la télévision, le préfet de police de Paris Didier Lallement a dû finalement présenter des excuses.


■ Anne Lévy prend la tête de l’OFSP

Anne Lévy est la nouvelle directrice de l’Office fédéral de la santé publique. Elle a été nommée ce vendredi par le Conseil fédéral, en pleine tempête sanitaire, alors que la Suisse fait son entrée parmi les dix pays comptant le plus de cas confirmés. Elle succédera à Pascal Strupler le 1er octobre.

La quadragénaire est à la tête des Cliniques psychiatrique universitaire de Bâle depuis mi-2015. Elle a dirigé durant six ans le service de protection de la santé au Département de la santé de Bâle-Ville.

Après des études en sciences politiques à l’Université de Lausanne, Anne Lévy a notamment travaillé comme spécialiste Drogues à la Ville de Berne puis à l’Office fédéral de la santé publique, où elle a dirigé durant cinq ans la section Alcool et tabac.


■ Les chiffres OFSP du jour

Vendredi à 08h00, la Suisse comptait 19’303 cas testés positifs au coronavirus, soit 1036 de plus que la veille. A l’heure actuelle, 484 personnes sont décédées des suites de la maladie Covid-19, selon le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le pays a enregistré 52 nouveaux décès en 24 heures. La Suisse a désormais l’une des incidences les plus élevées (225 cas pour 100’000 habitants) en Europe, précise vendredi l’OFSP dans son rapport.

Les chiffres récoltés auprès des cantons sont supérieurs, avec un bilan de 551 décès enregistrés ce vendredi, rien qu’avec les données de 10 cantons sur 26, agrégées sur le site coronadata.ch (consulté à 13h00).


■ Une douzaine de malades ou de cas suspects rapatriés par la Rega

Les avions de la Garde aérienne suisse de sauvetage ont rapatrié une cinquantaine de patients en mars, dont plus d’une douzaine de malades du Covid-19 ou de cas suspects.

Ces transports nécessitent de prendre des précautions, indique la Rega dans un communiqué. Ces personnes sont la plupart du temps transportées dans des «unités d’isolement des patients» (PIU), qui évite de contaminer les équipes de la Rega.

Cet instrument avait été développé en 2015, après l’apparition de l’épidémie d’Ebola en Afrique. Avant d’être embarqués dans le jet-ambulance de la Rega, les patients sont isolés «selon une procédure stricte dans une sorte de tente de protection», détaille-t-elle.


■ En France, l’évaluation du bac se fera en contrôle continu

L’épidémie, qui continue de faire des centaines de morts par jour en France, a poussé le gouvernement à annuler les épreuves du baccalauréat, avec un l’examen qui reposera cette année uniquement sur le contrôle continu.

Seul l’oral de français est maintenu pour les élèves de Première qui passent le bac français, a annoncé le ministre de l’Education. Les élèves de BEP, CAP et BTS seront évalués également via le contrôle continu. «C’est la solution la plus simple, la plus sûre et la plus juste», a estimé Jean-Michel Blanquer, qui a également assuré que «tous les élèves (auraient) cours jusqu’au 4 juillet», à partir du moment où un retour à la normale est possible avant cela.


■ Le Tessin toujours durement atteint

Le pic de la pandémie n’est pas encore atteint dans le canton le plus touché de Suisse. Ces dernières 24 heures, quatorze résidents du Tessin ont perdu la vie, soit davantage que ces derniers jours. Le bilan humain est de 155 décès. Dans le même temps 106 personnes ont été testées positives, selon les informations du canton, ce qui porte à 2377 le nombre de tests positifs.


■ Bisbille euro-italienne (suite)

La lenteur de l’UE à réagir à la crise et le long isolement italien continuent de faire des vagues. La présidente de la Commission a estimé que l’Union européenne sortirait grandie de la crise actuelle; interrogée sur la radio française Europe 1, Ursula von Leyen a aussi dit comprendre le cri d’alarme lancé par son prédécesseur Jacques Delors, pour qui le manque de solidarité entre Européens fait courir un «danger mortel» à l’Union. De son côté le premier ministre italien Giuseppe Conte a réagi aux «excuses» proposées par l’UE cette semaine, déclarant qu’il voulait une Europe plus «ambitieuse, unie et courageuse».

Notre revue de presse pour tout comprendre: Porte-monnaie à la main, Bruxelles fait son mea culpa face à l’Italie endeuillée



■ Le Tour de Suisse est annulé

Il n’y aura pas de Tour de Suisse cette année: «Malheureusement, le Covid-19 n’a que faire du plus grand événement sportif de Suisse et ne s’est pas arrêté devant sa porte» se désolent sur le site internet du Tour ses organisateurs, qui annulent la course.
Les coureurs de cette 84e édition devaient démarrer dimanche 7 juin avec un contre-la-montre individuel à Frauenfeld, pour finir à Andermatt avec le franchissement spectaculaire des cols de la Furka, du Grimsel et du Susten. C’est ce parcours qui sera retenu pour 2021. «Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, c’est la première fois que la Boucle nationale n’aura pas lieu». C’est aussi la première fois en 87 ans.


■ Brusque aggravation des chiffres en Allemagne

L’Allemagne a dépassé la barre des 1000 morts suite au Covid-19, avec 1 017 décès dont 145 depuis 24 heures, a fait savoir l’institut Robert Koch. Le nombre de personnes testées positives a aussi fait un bond depuis hier, à presque 80 000, soit une hausse de 6200 cas.



■ Les Chinois rapatriés pas toujours bienvenus chez eux

Selon le gouvernement, ils sont à l’origine d’un peu moins de 50% des 800 cas importés de coronavirus: les étudiants chinois à l’étranger qui fuient l’épidémie de Covid-19 et rentrent au pays doivent affronter l’accueil hostile d’une partie de l’opinion, qui voit en eux des enfants gâtés en plus d’être potentiellement porteurs du coronavirus, raconte l’AFP. Les autorités redoutent une deuxième vague épidémique, et alors que Pékin a réduit drastiquement le nombre de liaisons aériennes internationales et interdit l’entrée du pays aux étrangers, les Chinois représentent désormais la quasi-totalité des arrivées – et parmi eux figurent de nombreux étudiants. La plupart des rapatriés doivent passer 14 jours de quarantaine dans des hôtels.


■ Moins de déplacements aux urgences en cas d’AVC

Les personnes présentant des symptômes aigus d’accident vasculaire cérébral sont moins susceptibles de se rendre à l’hôpital, fait savoir la Société Cérébrovasculaire Suisse. «La baisse moyenne depuis les mesures [prises par le Conseil fédéral le 16 mars] est de 21,4%. Les niveaux de gravité restent inchangés». Pour l’association FRAGILE Suisse, les raisons sont une crainte accrue d’être infecté par le coronavirus à l’hôpital, la peur de peser sur le système de santé ou l’isolement domestique: personne n’est là pour reconnaître les symptômes et appeler les urgences. FRAGILE Suisse appelle à la vigilance.


■ Un million de personnes contaminées

La moitié de l’humanité est à l’arrêt, soumise à des mesures de confinement parfois extrêmement strictes. Le nombre des cas confirmés d’infection par le coronavirus dans le monde dépasse le million vendredi, et celui des décès les 52’000, selon un comptage de l’AFP.

La pandémie explose aux Etats-Unis, où, sinistre record, 1169 décès ont été enregistrés en 24 heures, en hausse d’un tiers sur le précédent bilan quotidien, selon les chiffres de l’Université John Hopkins. Au total, 5926 personnes sont décédées depuis le début de la pandémie aux Etats-Unis.


■ Les Etats-Unis, nouvel épicentre, où la vie est bouleversée

Selon les projections de la Maison Blanche, le Covid-19 devrait faire entre 100 000 et 240 000 morts aux Etats-Unis. Le pays a enregistré près de 6 000 décès.

La pandémie a entraîné jeudi le report d’un mois (à mi-août) de la convention du parti démocrate, qui doit désigner le rival du président Trump à l’élection présidentielle. Hier, Donald Trump dans son allocution journalière a déclaré qu’il était d’accord de s’entretenir au téléphone avec Joe Biden, meilleur placé aujourd’hui dans la course à l’investiture démocrate.

La ville de New York concentre les inquiétudes, avec déjà plus de 1.500 morts. Le maire Bill de Blasio, a demandé aux habitants de se couvrir le visage (avec une écharpe, voire un bandana) lorsqu’ils sortent de chez eux.

Le commandant du porte-avions USS Theodore Roosevelt, qui avait demandé il y a quelques jours l’évacuation de son navire, a «fait preuve d’un très mauvais jugement» et a été démis de ses fonctions ce jeudi. «Nous ne sommes pas en guerre. Il n’y a aucune raison que des marins meurent», avait écrit le capitaine de vaisseau Brett Crozier dans une lettre à sa hiérarchie, publiée mardi par le San Francisco Chronicle.

Sur ce sujet: Après avoir alerté sur le Covid-19 à bord, le commandant d’un porte-avions américain remercié