Terrorisme

Explosion meurtrière dans une cathédrale copte au Caire

Une forte explosion s’est produite dimanche à l’intérieur de la cathédrale copte du Caire, rapporte la télévision publique égyptienne. Cet attentat présumé, qui a fait 25 morts et 35 blessés, n’a pas été revendiqué dans l’immédiat

Une bombe a explosé dimanche à l’intérieur d’une église copte orthodoxe au Caire, rapporte la télévision publique égyptienne. Cet attentat a fait au moins 25 morts, selon le Ministère de l’intérieur. Il n’a pas été revendiqué dans l’immédiat.

L’explosion a eu lieu en pleine célébration vers 10h00 (09h00 en Suisse) dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, contiguë de la cathédrale copte Saint-Marc, selon la même source. L’enceinte située dans le quartier Abbasiya a été encerclée par les forces de l’ordre.

Le bilan a progressivement augmenté de cinq à 20, puis 25 morts au minimum au fur et à mesure des opérations de secours sur le site. Aucun mouvement n’a revendiqué dans l’immédiat cette explosion, qui a été entendue dans tout le quartier.

Sentiment de marginalisation

Les Coptes orthodoxes d’Egypte constituent la grande majorité de la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes. Faiblement représentés au gouvernement, les Coptes s’estiment tenus à l’écart de nombreux postes de la justice, des universités ou encore de la police.

La montée d’un islam rigoriste aggrave leur sentiment de marginalisation, surtout depuis la chute du président Hosni Moubarak le 11 février 2011. Celle-ci s’est traduite par une dégradation du climat sécuritaire et une visibilité accrue des islamistes.

Les forces de sécurité égyptiennes de leur côté combattent une insurrection islamiste centrée sur le nord du Sinaï, mais qui a également mené des attaques meurtrières au Caire et dans d’autres villes du pays. Vendredi, six policiers ont été tués dans l’explosion de deux bombes, l’une au Caire et l’autre au nord de la capitale.

A lire aussi: Les Coptes victimes de la crise égyptienne

Publicité