Les indications de temps sont données en heure suisse

18H00

Le président égyptien Hosni Moubarak a quitté ses fonctions et remis le pouvoir à l’armée vendredi, après trente ans au pouvoir, a annoncé le vice-président Omar Souleimane, au terme de plus deux semaines de manifestations massives contre le régime.

A l’annonce de la nouvelle, les rues du Caire ont soudain retenti de chants célébrant la victoire, de cris et de coups de klaxons.

«Compte tenu des conditions difficiles par lesquelles passe le pays, le président Mohammed Hosni Moubarak a décidé d’abandonner le poste de président de la République et a chargé le conseil suprême des forces armées de gérer les affaires du pays», a déclaré M. Souleimane dans une brève allocution télévisée.

Les centaines de milliers de manifestants réunis place Tahrir au Caire ont explosé de joie à l’annonce du départ de M. Moubarak. «Le peuple a fait tomber le régime! le peuple a fait tomber le régime!», scandait une foule en délire sur cette place devenue symbole du mouvement de contestation déclenché le 25 janvier contre M. Moubarak.

Les manifestants hurlaient de joie et agitaient des drapeaux égyptiens. Certaines personnes se sont évanouies sous le coup de l’émotion.

De son côté, le secrétaire général du parti au pouvoir en Egypte, Hossam Badrawi, nommé il y a à peine quelques jours, s’apprête à démissionner, a indiqué à l’AFP l’un de ses proches.

17H00 Au 18e jour de la contestation, le vice-président a fait savoir que Hosni Moubarak quittait le pouvoir

16H30 «Une première étape positive»

Le déplacement du président Hosni Moubarak dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh constitue «une première étape positive», a affirmé à l’AFP un haut responsable américain, sous couvert de l’anonymat.

Jeudi soir, M. Moubarak avait annoncé sous la pression de la rue qu’il déléguait ses prérogatives à son vice-président Omar Souleimane mais sans démissionner, un geste que le président américain Barack Obama avait ensuite jugé insuffisant.

16H00. Important message de la présidence sous peu

La présidence égyptienne va diffuser sous peu un communiqué «important et urgent», a annoncé vendredi la télévision d’Etat.

«Communiqué important et urgent de la présidence de la République sous peu», a indiqué la télévision dans un bandeau.

M. Moubarak, qui a délégué jeudi ses prérogatives à son vice-président sous la pression de la rue, a quitté Le Caire pour la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh où il a une résidence, avait auparavant confirmé à l’AFP le porte-parole du Parti national démocrate (PND, au pouvoir), Mohammed Abdellah.

■ 15H10 Hosni Moubarak serait à Charm el-Cheikh

Le président égyptien qui a délégué jeudi ses pouvoirs à son vice-président sous la pression de la rue, a quitté Le Caire pour Charm el-Cheikh, dans le Sinaï, selon une déclaration du porte-parole du Parti national démocrate (PND, au pouvoir) à l’AFP

15H00 Marche vers le palais présidentiel

Des milliers de manifestants se dirigeaient vendredi après-midi vers le palais présidentiel dans les environs du Caire et le siège de la télévision d’Etat, alors que plus d’un million de personnes manifestaient à travers l’Egypte pour demander le départ du président.

Au moins 3.000 personnes se dirigeaient vers la principale résidence du président Hosni Moubarak, dans le quartier de Héliopolis et leur nombre grossissait à vue d’oeil.

Près de 2.000 manifestants se trouvaient également à l’extérieur du bâtiment de la télévision d’Etat, sur les rives du Nil, près de la place Tahrir, où des centaines de milliers étaient rassemblés au 18e jour d’une révolte populaire sans précédent contre M. Moubarak, au pouvoir depuis près de 30 ans.

14H30 Le président Moubarak serait parti

Le président égyptien Hosni Moubarak, qui a délégué ses pouvoirs à son vice-président sous la pression de la rue, a quitté Le Caire pour une destination inconnue avec sa famille, a indiqué vendredi à l’AFP une source proche du gouvernement.

La BBC de son côté fait part de rumeurs insistantes indiquant que le président égyptien serait parti à Charm el-Cheikh

12H30 Prières pour les morts

Des prières pour les victimes de la révolte ont commencé place Tahrir, où des centaines de milliers de contestataires sont désormais réunis

12H00 L’armée fidèle à Moubarak, la foule déçue

Les manifestants égyptiens ont réagi avec colère vendredi aux déclarations de l’armée soutenant les réformes annoncées par le président Hosni Moubarak. Au moment où le communiqué des militaires était lu sur la télévision d’Etat, un colonel de l’armée égyptienne a lu le même message à voix haute devant le palais présidentiel au Caire, dans lequel le haut commandement soutient les réformes annoncées la veille par Hosni Moubarak.

Les manifestants rassemblés devant le palais lourdement gardé, dont la plupart espéraient obtenir le ralliement de l’armée, ont laissé éclater leur colère en apprenant la position des militaires, et l’un d’entre eux a arraché le micro des mains de l’officier pour protester.

«Vous nous avez déçus, on avait mis tous nos espoirs en vous», a-t-il crié, tandis que la foule entonnait des slogans réclamant que le président Moubarak soit jugé.

«Non, non, ce n’est pas un coup d’Etat», s’est défendu le colonel en assurant que l’armée ne prendrait pas le pouvoir, mais veillerait à ce que la volonté populaire soit reflétée dans le programme de réformes du régime.

11H00 L’armée se porte garante des réformes promises

L’armée égyptienne a annoncé vendredi qu’elle se portait garante des réformes promises par le président Hosni Moubarak, en appelant à un retour à la normale dans le pays et en mettant en garde contre toute atteinte à la sécurité de l’Egypte.

Dans «le communiqué numéro deux» du conseil suprême des forces armées, lu ce vendredi matin à la télévision publique par un présentateur, l’armée a également assuré qu’elle garantirait des «élections libres et transparentes», au lendemain de l’annonce par M. Moubarak, fortement contesté par la rue, qu’il déléguait ses prérogatives à son vice-président.

Le conseil, présidé par le ministre de la Défense Mohamed Hussein Tantaoui, a annoncé des mesures «sur la base des derniers développements qui déterminent le destin du pays […] et la décision de déléguer les prérogatives au vice-président».

Le conseil «souligne la nécessité d’un retour au travail dans les établissements de l’Etat et le retour à la vie normale».

9H30 Importante mobilisation déjà place Tahrir

Des dizaines de milliers de manifestants sont déjà rassemblés vendredi matin sur la place Tahrir, prêts pour une nouvelle mobilisation massive contre le président égyptien Hosni Moubarak, qui s’accroche au pouvoir. Parmi ceux qui ont passé la nuit sur cette place devenue symbole du mouvement de contestation, si certains dormaient encore sous les tentes, d’autres se sont au contraire réveillés tôt et scandaient des slogans contre le président Moubarak, en portant des drapeaux égyptiens.

Beaucoup arborent une attitude de défi après la déception de la veille provoquée par l’annonce du chef de l’Etat qu’il déléguait ses prérogatives au vice-président tout en s’accrochant au pouvoir, déclenchant la fureur des manifestants.

8H25 L’armée va parler L’armée va adresser un «important communiqué au peuple» apprend-on sur le fil de l’agence de presse égyptienne.

«Le conseil suprême des forces armées, présidé par le ministre de la Défense Hussein Tantaoui […], a tenu une importante réunion ce matin», a affirmé la Mena. «Le conseil va adresser un important communiqué au peuple après la réunion», a-t-elle ajouté.