Mars 1976: Isabel Peron est renversée par un coup d'Etat qui porte au pouvoir le général Videla. Sous la junte militaire (1976-1983), 30 000 opposants sont tués ou disparaissent.

Décembre 1983: Commission nationale sur les disparus créée.

Décembre 1985: condamnation à la perpétuité du général Jorge Videla et de l'amiral Emilio Massera.

1986-1987: adoption des lois d'amnisties.

1996: le juge espagnol Baltasar Garzon ouvre une enquête pour génocide contre les militaires argentins.

2001: Garzon demande l'arrestation et l'extradition de 18 militaires. Adoption d'un décret par le président De la Rua empêchant toute extradition de tortionnaires.

25 mai 2003: le nouveau président Nestor Kirchner annonce qu'il mettra fin à l'impunité.