Le titre de l’article résonne comme une mise en garde: «Dans la mesure où la Chine répondra aux provocations militaires, les experts avertissent les Etats-Unis de ne pas procéder à une escalade des tensions.» C’est le quotidien nationaliste Global Times qui formule cet avertissement. Le texte estime que la Chine doit montrer les muscles et «rendre plus visible sa dissuasion pour avertir les Etats-Unis du danger d’une guerre». Si les relations sino-américaines sont tendues depuis plus de deux ans, notamment du fait de la guerre commerciale lancée par l’administration Trump, la situation a viré à la guerre froide ces dernières semaines.

Pour la première fois, les Etats-Unis ont fermé un consulat chinois, à Houston, accusé d’être au centre d’un réseau d’espionnage. En représailles, les Chinois ont imposé la fermeture du consulat américain de Chengdu. Les deux puissances ont retiré les gants après le discours martial du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, le 23 juillet désignant la Chine comme une «menace pour notre économie, nos libertés et, de fait, le futur de nos démocraties». La Chine a réagi par la voix de Wang Yi, le ministre des Affaires étrangères: «La raison fondamentale pour [ces attaques] est qu’une certaine faction politique aux Etats-Unis est poussée par le besoin de sauver ses objectifs de campagne et de maintenir une hégémonie unipolaire… C’est comme si l’on voyait le fantôme du maccarthysme renaître de ses cendres!»