La crise afghane n’échappe pas au Conseil des droits de l’homme (CDH) qui y consacre une session spéciale ce mardi 24 août. Les droits humains y sont violés sévèrement depuis plusieurs mois dans le cadre de la reconquête du pays par les talibans. Le chaotique retrait américain a exacerbé la situation. Dans cette optique, le Pakistan a déposé dimanche, au nom de l’Organisation de la coopération islamique, un projet de résolution qui va sans doute faire l’objet de tractations jusqu’au dernier moment.