Le géant anglo-suisse Glencore n’aura plus le droit d’exporter les matières premières qu’il exploite en République Démocratique du Congo. C’est ce que la vice-première ministre congolaise Eve Bazaiba, qui est aussi ministre de l’environnement, a annoncé vendredi 5 novembre à l’ambassadeur suisse pour l’environnement, Franz Perrez, lors d’une réunion informelle en marge de la COP26 à Glasgow.