Une atteinte grave à l’ordre juridique européen, voire un risque mortel pour l’Union si l’Etat de droit n’est pas protégé. Les Etats membres de l’UE n’ont pas mâché leurs mots au lendemain de l’arrêt du Tribunal constitutionnel polonais remettant en cause des articles clés des traités européens.