En décembre dernier, des navires de pêche chinois ont commencé à arriver aux abords de Whitsun Reef, un récif corallien en forme de boomerang à 320 km de l’île philippine de Palawan. Début mars, il y en avait 220. Ils avaient posé l’ancre mais ne semblaient pas se livrer à des activités de pêche. Convaincu qu’il s’agissait d’une nouvelle tactique de Pékin pour asseoir son hégémonie sur la mer de Chine du Sud, Manille a protesté diplomatiquement le 22 mars.