François Bayrou a toujours l’intention de peser dans le débat public français, malgré l’échec de son offensive en faveur d’un mode de scrutin (en partie) proportionnel pour les élections législatives de juin 2022. Le dirigeant centriste, dont le parti Modem (Mouvement démocrate) est le principal allié politique du parti présidentiel La République en marche (LREM), vient de publier une note remarquée sur l’avenir du modèle social français, mis en difficulté par l’augmentation vertigineuse des dépenses publiques engendrée par la pandémie.

A lire aussi: La proportionnelle, l’autre bataille politique française pour 2022