Sous le feu des critiques dans l’affaire ukrainienne, Donald Trump a choisi la surenchère. Le président américain, accusé d’avoir fait pression sur Kiev pour obtenir l’ouverture d’une enquête sur le fils de son rival Joe Biden, a réitéré, lundi 23 septembre, sa ligne de défense: «Ce que Biden a fait est une honte; ce que son fils a fait est une honte.»

Donald Trump semble ainsi accréditer les déclarations de son avocat, Rudolph Giuliani. Selon l’ancien maire de New York, Joe Biden, alors vice-président, aurait obtenu en 2016 le limogeage d’un procureur ukrainien qui enquêtait sur les activités de son fils Hunter en Ukraine.