Royaume-Uni

Dans la famille royale, comme un parfum de scandales des années 1990

Le prince Andrew annonce son retrait de ses fonctions publiques, touché par l’affaire Epstein. En parallèle, le prince Harry et la presse ont des relations tumultueuses, rappelant les années Diana

La controverse semble avoir finalement eu raison du prince Andrew. Quatre jours après son interview catastrophique, le deuxième fils de la reine d’Angleterre a annoncé mercredi soir son retrait de la vie publique «pour le moment». «Avoir été lié par le passé à Jeffrey Epstein [un pédophile qui s’est récemment suicidé] est devenu une perturbation majeure pour le travail de ma famille [la famille royale] et l’action importante dans les nombreuses organisations et associations caritatives que je suis fier de soutenir.» Il ajoute qu’il a demandé l’autorisation à la reine de «se retirer de ses devoirs publics pour le moment» et que celle-ci a accepté.

Le prince Andrew fait face à de graves accusations: celle d’avoir fermé les yeux sur le trafic et le viol de mineures par son ami Jeffrey Epstein, un milliardaire américain qui s’est récemment suicidé en prison; et celle d’avoir lui-même eu des relations en 2001 avec l’une de ces jeunes filles, Virginia Roberts, alors que celle-ci avait 17 ans.