«A Londres, il n’y avait ni wifi ni 4G dans le métro!» déplore He Siyin, 23 ans, de retour d’un master dans la capitale britannique. Inimaginable en Chine, où les habitants ont les yeux rivés sur leur smartphone en permanence. Avec une couverture 5G parmi les plus avancées du monde, des services numériques efficaces et bon marché – grâce à des travailleurs migrants des campagnes, payés à la course – et un réseau logistique et de transport qui n’a rien à envier à l’Europe, la Chine offre un niveau de confort important à ses citoyens, en particulier dans les grandes villes.