L'essentiel

La capitale russe est confrontée à une flambée record du Covid-19 due au variant Delta, a déclaré vendredi le maire de Moscou, qui a annoncé des restrictions mais qui se garde encore d'ordonner des mesures de confinement strictes. Près de 90% des nouveaux cas sont dus à ce variant, a-t-il précisé.

Retrouvez notre suivi de la journée du vendredi 18 juin


■ Les Etats-Unis, allié vaccinal de Taïwan

Les Etats-Unis ont annoncé samedi que 2,5 millions de doses de vaccins anti-Covid étaient en route vers l'île de Taïwan, longtemps érigée en modèle de bonne gestion de la pandémie mais en proie à un pic d'infections, au risque de susciter l'ire de Pékin.

 

Taïwan, qui est exclu de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avait été salué à l'étranger pour l'efficacité de sa réponse initiale à la pandémie, avec l'an passé des contaminations très limitées. Mais l'île de 23 millions d'habitants est confrontée à un très fort regain épidémique et accuse la Chine d'entraver ses efforts pour obtenir des antidotes.

■ Manifestation contre les mesures de protection à St-Gall

Près de deux cents personnes ont participé samedi en ville de St-Gall à une manifestation autorisée contre les mesures de protection liées au Covid. Quatre personnes ont été amendées parce qu'elles ne portaient pas de masque, a indiqué la police samedi.

■ Nouvelles restrictions pour les JO de Tokyo

Les six fan-zones initialement prévues pour suivre sur des écrans géants les compétitions olympiques à Tokyo lors des Jeux olympiques (23 juillet-8 août) sont supprimées en raison de la crise sanitaire, a annoncé samedi la gouverneure de la capitale japonaise, Yuriko Koike. Le Japon a déjà interdit l'entrée du public étranger sur son territoire pour l'évènement et a également réduit le nombre de bénévoles et d'invités.

Politiques et organisateurs poussent pour autoriser quelques spectateurs à assister aux compétitions, mais les experts sanitaires conseillant le gouvernement estiment qu'il serait plus sûr d'organiser les Jeux à huis clos.

L'archipel nippon a été relativement épargné par la pandémie, ayant déploré officiellement jusqu'ici 14 000 morts liés au Covid-19 depuis début 2020. Mais la crise sanitaire a mis sous pression le système hospitalier et l'accueil des JO fait redouter une recrudescence des cas et une propagation aggravée de variants, d'autant qu'à peine 6% de la population japonaise est complètement vaccinée pour l'heure.

■ A défaut de vaccins, de plus en plus de tests en Afrique

Le continent fait face à une recrudescence inquiétante de la pandémie. C'est peut-être aussi que les pays africains testent beaucoup plus leurs habitants. Selon un communiqué de la Banque africaine de développement diffusé samedi, qui finance ces efforts, les capacités de dépistage ont été multipliées par dix depuis une année. 

Au début de la pandémie, seuls deux pays avaient la capacité de dépister le coronavirus: le Sénégal et la Côte-d'Ivoire. Selon la Banque africaine de développement, presque tous les pays africains devraient être dotés de laboratoires d'ici la fin de l'automne. En mars 2020, l'Afrique ne pouvait tester que 13 200 personnes par jour. La capacité quotidienne est passée à 105 000, soit huit fois plus.

■ L'Autorité palestinienne refuse des vaccins israéliens

La polémique fait rage après que l'Autorité palestinienne a refusé vendredi un million de vaccins donnés par Israël. Selon le gouvernement de Ramallah, ces doses seront en effet périmées au mois de juin déjà. Les autorités israéliennes ont rétorqué que l'Autorité palestinienne était parfaitement au courant de la date de péremption. En échange de ce don en faveur des Palestiniens, le laboratoire américain Pfizer a promis de nouvelles livraisons de vaccins à Israël.

Grâce à une vaste campagne de vaccination, lancée fin décembre après un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer, Israël a vacciné environ 55% de la population, soit plus de 5,1 millions de personnes, avec deux doses de vaccins.

Côté palestinien, seules 270 604 personnes ont reçu leurs deux doses, selon le ministère palestinien de la Santé. Plus de 2,8 millions de Palestiniens habitent en Cisjordanie occupée et deux millions dans la bande de Gaza.

■ Mexico repasse en «alerte jaune»

La ville de Mexico, qui avait enfin réussi il y a deux semaines à repasser en vert pour le niveau d'alerte face au Covid-19, a vu augmenter à nouveau le nombre de cas ces derniers jours et est donc repassée en alerte «de haut risque», ont annoncé les autorités locales, indiquant que cela ne changerait pas les projets de réouverture prévus.

Le Mexique connaît ces dernières semaines une baisse très nette des contaminations, après le «janvier noir» de cette année durant lequel les records de décès, de contaminations et de taux d'occupation des hôpitaux, notamment dans la capitale, ont été battus.

■ Taux de vaccination dangereusement bas en Afrique

La trajectoire des cas de Covid-19 en Afrique est «très, très inquiétante», a estimé le responsable des situations d'urgence à l'OMS, le docteur Michael Ryan, avec des variants plus contagieux et un taux de vaccination dangereusement bas.

Le président ougandais Yoweri Museveni a annoncé de nouvelles mesures de restriction, dont la suspension des déplacements à l'intérieur du pays pendant au moins six semaines, alors que le taux de contamination a atteint un niveau record dans ce pays d'Afrique de l'Est.

Des dizaines de pays sont incapables d'administrer la seconde dose de vaccins, faute de quantités suffisantes, ce qui risque de déstabiliser durablement les campagnes vaccinales, a mis en garde l'OMS.