Amérique latine

Faut-il reconnaître Juan Guaido à la tête du Venezuela?

Le leader de l’opposition Juan Guaido appelle à de nouvelles manifestations ce samedi pour chasser Nicolas Maduro du pouvoir. Comment interpréter l’accélération de la crise vénézuélienne? Deux points de vue contrastés

Le président autoproclamé Juan Guaido appelle les Vénézuéliens à descendre une nouvelle fois dans la rue ce samedi. Il veut tenter de convaincre l’armée, garante du régime de plus en plus contesté de Nicolas Maduro, que la population exténuée par la débâcle économique a basculé du côté de l’opposition. La mobilisation sera scrutée à l’étranger, en particulier depuis la Maison-Blanche, où Donald Trump a pris fait et cause pour Juan Guaido. Comment interpréter cette accélération de la crise vénézuélienne? Nous avons confronté les points de vue de Guillaume Long, ancien ministre des Affaires étrangères de l’Equateur, qui soutenait alors le Venezuela de Nicolas Maduro, aujourd’hui chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques de Paris, et de Maria Alejandra Aristeguieta Alvarez, représentante de la plateforme de l’opposition vénézuélienne en Suisse.

Lire aussi: Au Venezuela, Nicolas Maduro évoque des législatives anticipées, mais pas une présidentielle