Sombre semaine pour la démocratie en Turquie. Alors qu’Ankara use et abuse de son nouveau rôle d’arbitre du conflit russo-ukrainien, joué avec habileté mais sans résultats probants depuis le début de la guerre, le pays s’enfonce dans une dérive liberticide dont la condamnation à perpétuité et sans remise de peine du philanthrope et mécène Osman Kavala est le symbole.