Belgique

La fête nationale belge placée sous haute sécurité

Les forces de l’ordre tiennent compte du mode opératoire de l’attentat de Nice. Un camion avait foncé dans la foule faisant 84 morts et des dizaines de blessés

La Belgique célèbre ce jeudi 21 juillet sa fête nationale sous haute sécurité. Traditionnellement, c’est l’occasion des bals populaires, d’un défilé militaire en présence de la famille royale et à la tombée de la nuit, d’un grand feu d’artifice. Le niveau d’alerte est maintenu à 3 sur une échelle de 4.

Effectifs supplémentaires de l’armée mobilisés

Outre les services d’ordre habituels déjà très présents sur les places publiques depuis les attentats du 22 mars dernier à l’aéroport de Bruxelles ainsi qu’à la station de métro de Maelbeek, proche du quartier européen, le ministère de l’Intérieur a mobilisé des effectifs supplémentaires de l’armée pour ce jeudi. Il tient compte aussi du mode opératoire du carnage de Nice dans la nuit du 14 juillet. Un camion avait foncé sur la foule, faisant 84 morts et des dizaines de blessés au passage.

Au centre-ville de Bruxelles, plusieurs artères sont interdites au trafic. Dès la matinée, les services d’ordre contrôlent les véhicules parqués à proximité des lieux des manifestations. La population a été priée de se déplacer dans les transports publics. Les bouches de stations de métro, les voies ainsi que les rames ont sous la surveillance des hommes armés. Les contrôles seront plus systématiques jeudi soir aux alentours de la Place royale, à proximité du centre-ville. Plusieurs milliers des personnes y sont attendus pour le traditionnel feu d’artifice.

Forces de sécurité en alerte maximale

«Nous n’avons pas d’indications concrètes et précises de menaces ciblées, a déclaré la semaine passée le premier ministre belge Charles Michel. Mais cet attentat de Nice nécessite une adaptation des mesures de sécurité par les forces de l’ordre, pour tenir compte de nouvelles formes de modus operandi.» Les forces de sécurité sont en alerte maximale d’autant plus que plusieurs djihadistes impliqués dans des attentats ces dernières années en Europe sont des ressortissants belges d’origine maghrébine.

Le roi des Belges Philippe a lancé mercredi un appel au courage et à l’unité des Belges et des Européens, après les attentats qui ont frappé le royaume et le Brexit, à la veille d’une fête nationale au climat tendu. «Depuis le début de l’année nous avons traversé ensemble de rudes épreuves. Les attentats qui nous ont durement touchés nous laissent avec un sentiment d’insécurité», a relevé le souverain de 56 ans dans un discours prononcé d’un ton grave, debout, dans son bureau, et retransmis à la mi-journée par les télévisions belges.

Publicité