Les responsables palestiniens venus à Paris s'assurer de l'état de santé de Yasser Arafat ont annoncé mardi soir leur retour à Ramallah. «Nous partons immédiatement pour Ramallah via Amman», a indiqué le ministre palestinien des Affaires étrangères Nabil Chaath. Il a indiqué qu'il n'y avait pas de mesures prises pour ramener Arafat à Ramallah: «Il n'y a pas de discussions sur le fait de le ramener à Ramallah. Le traitement continue et il est très bon.» Nabil Chaath a confirmé que le raïs était maintenu en vie par des appareils de respiration artificielle et d'alimentation par perfusion.

A Gaza, 13 organisations palestiniennes ont tenu une réunion d'urgence dans la soirée pour discuter des préparatifs en cas de décès de Yasser Arafat. «Nous examinons les démarches à entreprendre à l'annonce officielle du décès du président Arafat», a déclaré un haut dirigeant du mouvement radical Djihad islamique qui fait partie des 13 groupes formant la Coalition des forces nationales et islamiques.

Les États-Unis ont affirmé mardi qu'ils étaient prêts à travailler avec une nouvelle direction palestinienne, a déclaré le secrétaire d'Etat Colin Powell, lors d'une visite à Mexico. «Nous verrons ce qui se passe dans les jours qui viennent, mais notre engagement en faveur d'une solution à deux Etats (Israël et un Etat palestinien) sur la base de la feuille de route […] reste inchangé», a-t-il ajouté en faisant référence au plan de paix international, pour l'instant dans l'impasse.

Sur le terrain, trois Palestiniens ont été tués à Naplouse en Cisjordanie et dans la bande de Gaza par des tirs de soldats israéliens.