«Les maoïstes ont libéré le convoi ferroviaire. Tous les passagers sont sains et saufs», a annoncé à l’AFP l’officier de la police Sarvendu Thatagat. Le train avait été arrêté de force mercredi à 7h30 (2h GMT) dans une gare de l’Etat du Jharkhand, l’un des bastions de l’insurrection maoïste en Inde, à 140 km de la capitale régionale Ranchi.

Environ 200 à 250 maoïstes avaient pris d’assaut la gare et étaient montés à bord du train, selon M. Thatagat.

L’Inde est lancée depuis le 16 avril dans un marathon électoral d’un mois pour ses législatives qui se déroulent en cinq phases jusqu’au 13 mai. Jeudi dernier, des insurgés maoïstes avaient ensanglanté la première phase du scrutin dans le Jharkhand et dans deux autres Etats de l’est, en tuant 19 personnes.

Une partie du Jharkhand doit encore voter jeudi pour la deuxième phase.