«Il s’agit de simplifier autant que possible les contrôles de sécurité pour les passagers», a expliqué dans un communiqué le commissaire européen en charge des Transports, Siim Kallas. «C’est une bonne nouvelle pour les passages, même si ce n’est pas encore pour demain, a pour sa part assuré sa porte-parole. Cette mesure était une source de frustration pour les passagers.»

Les pays de l’UE avaient donné leur accord à cette nouvelle date butoir en février. «Tous les aéroports devraient avoir la capacité de vérifier le contenu des liquides, aérosols et gels» d’ici au 29 avril 2013, avaient-ils précisé.

La découverte d’un complot terroriste en novembre 2006 – trois islamistes avaient voulu faire exploser des avions au-dessus de l’Atlantique au moyen d’explosifs liquides – a contraint l’UE à renforcer les mesures de sécurité mises en place dans leurs aéroports après les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Les passagers voyageant au départ de l’UE ne peuvent prendre en cabine que des flacons ou tubes d’une contenance maximum de 100 ml, qui doivent tous tenir dans un sac fermable d’une capacité d’un litre maximum. Des exceptions sont prévues pour les produits achetés dans les magasins d’aéroports à l’intérieur de l’UE.