Les autorités iraniennes ont arrêté jeudi le célèbre footballeur Voria Ghafouri, accusé d’avoir «insulté et sali la réputation de l’équipe nationale (de football) et de s’être livré à de la propagande» contre l’Etat, a affirmé l’agence de presse iranienne Fars.

Lire aussi: Sima Sabet, présentatrice iranienne vedette: «Jamais une équipe nationale n'a été aussi impopulaire»

L’ancien international (28 sélections), très populaire en Iran, a été arrêté après une séance d’entraînement de son équipe Foolad de Khouzistan sur décision de l’Autorité judiciaire, selon la même source.

Agé de 35 ans, le footballeur originaire de Sanandadj, la capitale de la province du Kurdistan iranien, a posté une photo sur son compte Instagram portant l’habit traditionnel kurde. Ancien capitaine de l’Esteghlal, l’équipe la plus célébrée du pays, il avait été contraint de la quitter en juillet en raison de ses critiques répétées contre les autorités.

Lire également: «En Iran, il y aura un avant et un après Mahsa Amini»

Un mouvement de contestation secoue l’Iran depuis la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans, décédée trois jours après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran pour avoir, selon celle-ci, enfreint le code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d’Iran.

Lire aussi: Le régime des mollahs sur la sellette à Genève