L’essentiel

Moderna teste plusieurs versions d’une éventuelle troisième dose de son vaccin

La France envisage une dose de rappel à la rentrée pour les personnes âgées et immunodéprimées. Le Conseil constitutionnel a par ailleurs validé dans les grandes lignes la loi instaurant le passe sanitaire.

A Genève, les soignants non vaccinés et en contact avec les patients devront se faire tester régulièrement.

L’Union européenne a désormais complètement vacciné la moitié de sa population. Les Etats-Unis ont atteint le taux de 70% d’adultes ayant reçu au moins une dose de vaccin.

Retrouvez notre suivi de la journée de mercredi.


■ Moderna teste plusieurs variantes pour une troisième dose

Moderna teste plusieurs versions d'une dose de rappel de son vaccin afin d'augmenter la protection immunitaire contre les variants: une troisième dose du vaccin initial, une nouvelle formule basée sur le variant Beta (identifié pour la première fois en Afrique du Sud), et une dose contenant à part égale le vaccin initial et la nouvelle formule.

Les trois différents candidats "ont déclenché une production robuste d'anticorps" contre le variant Delta, ainsi que contre les variants Gamma et Beta, a déclaré l’entreprise américaine. Les résultats de ces essais de phase 2 ont été soumis pour publication dans une revue scientifique, a-t-elle précisé.


■ Le Conseil constitutionnel français valide la loi sur le passe sanitaire

La décision était très attendue. En France ce jeudi après-midi, le Conseil constitutionnel annonce qu'il valide la loi instaurant le passe sanitaire. Il cautionne, par exemple, la vaccination obligatoire des soignants. En revanche, il censure les dispositions relatives à l'isolement obligatoire des personnes diagnostiquées positives au Covid-19.

«Le législateur a poursuivi l'objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé», notent les Sages, selon l'expression consacrée, à propos du passe et de la vaccination des soignants.

Le Conseil approuve également l'extension du passe à certains centres commerciaux «au-delà d'un certain seuil défini par décret» et si «la gravité des risques de contamination» à l'échelle d'un département le justifie.

L'autorité préfectorale pourra ainsi mettre en place le passe sanitaire dans les grands magasins et centres commerciaux tout en garantissant «l'accès des personnes aux biens et services de première nécessité ainsi qu'aux moyens de transport accessibles dans l'enceinte de ces magasins et centres», selon la loi adoptée le 25 juillet.

Quand à la mesure la plus emblématique du gouvernement, elle est validée: le passe sanitaire sera donc exigé dans les cafés et les restaurants dès lundi, y compris en terrasse. Les Sages de la rue de Montpensier estiment que son instauration est justifiée, au nom d'une «conciliation équilibrée» entre les exigences de protection de la santé et des libertés individuelles.


■ Israël persiste avec la 3e dose de vaccin malgré l'appel de l'OMS

Le gouvernement israélien continue d'administrer des troisièmes doses de vaccin aux personnes âgées de 60 ans et plus, en dépit de l'appel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en faveur d'un moratoire sur cette pratique. Le président Isaac Herzog, le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu et la mère du Premier ministre Nafatli Bennett ont notamment reçu cette troisième dose, une piqûre de rappel visant à renforcer le système immunitaire face à la propagation du variant Delta, plus contagieux que les autres.

Or mercredi, le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à un moratoire sur l'administration de ces vaccins de rappel, afin de laisser ces doses à disposition des pays qui n'ont pu immuniser qu'une partie infime de leur population.

Lire aussi: Ruée sur les troisièmes doses, l’OMS dit stop


■ La Suisse compte 1024 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

La Suisse compte jeudi 1024 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Un décès de plus a été enregistré et 37 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 17 530 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 5,84%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 10 595, soit 122,56 nouvelles infections pour 100 000 habitants.

Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 1,07. Les patients Covid-19 occupent 6% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d’occupation est de 69,30%.


■ Suisse: infections, hospitalisations et décès en hausse sur la dernière semaine de juillet

Davantage d’infections, plus d’hospitalisations et aussi plus de décès liés au coronavirus: tel est le bilan du dernier rapport hebdomadaire du 26 juillet au 1er août de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour la Suisse et le Liechtenstein. Au total, 5243 nouvelles infections au Covid-19 ont été enregistrées au cours de la semaine sous revue, contre 4954 la semaine précédente, soit une augmentation de 5,8%, c’est-à-dire une incidence de 60,6 pour 100 000 habitants.

Le nombre d’admissions à l’hôpital est passé de 76 à 91. Au cours de la semaine sous revue, 39 patients atteints du Covid-19 en moyenne se trouvaient dans une unité de soins intensifs, soit 22% de plus que la semaine précédente. Le nombre de décès a lui doublé, passant à 10, mais il est resté à un niveau bas, selon l’OFSP.

Depuis le 27 janvier de cette année, 19 personnes sont décédées à cause ou en relation avec le virus, bien qu’elles aient été complètement vaccinées. Nonante-six des 460 personnes complètement vaccinées mais infectées pendant la même période ont dû subir un traitement hospitalier.

Compte tenu du taux de couverture vaccinale de 49% dans la population et par rapport au nombre total de cas, d’admissions à l’hôpital et de décès durant la même période, le nombre de cas déclarés entièrement vaccinés est très faible, écrit l’OFSP. Selon les études, l’efficacité des deux vaccins disponibles en Suisse de Moderna et BioNTech/Pfizer est de 94 à 95%. La vaccination est donc très efficace contre les infections symptomatiques avec les variants circulant en Suisse à ce jour, ainsi que contre les évolutions sévères de la maladie.


■ Genève: tests réguliers ou vaccins pour le personnel soignant

Le conseiller d’Etat Mauro Poggia l’avait annoncé mercredi, la mesure est désormais officielle. Dans le canton de Genève, dès le 23 août, le personnel travaillant dans des institutions de soins devra disposer d’un certificat Covid-19 valide ou participer au dispositif de dépistage mis en place par l’entreprise.

Le Conseil d’Etat a adapté jeudi son arrêté du 1er novembre 2020 en ce sens, a-t-il annoncé dans un communiqué. Sont concernés le personnel des établissements médicaux publics et privés de soins stationnaires, des EMS, des établissements pour personnes handicapées (EPH), des organisations de soins et d’aide à domicile (OSAD) et des foyers de jour pour personnes âgées. Les institutions devront identifier le personnel concerné par les tests de dépistage. Les tests devront être effectués au moins tous les sept jours. Indépendamment des décisions que pourrait prendre l’institution sous l’angle des relations de travail, le personnel récalcitrant encourt une sanction pénale, avertit le Conseil d’Etat.

Les soignants ne sont pas les seuls à devoir se soumettre à cette nouvelle obligation. Les visiteurs devront aussi présenter leur certificat covid, ajoute le Conseil d’Etat genevois. Des exceptions peuvent être prévues, comme dans les cas d’urgence médicale «qui ne laissent pas le temps aux visiteurs de se faire tester».


■ Emmanuel Macron annonce une 3e dose pour «les personnes fragiles»

Le président français a annoncé sur le réseau social Instagram qu’une 3e dose de vaccin pour les personnes âgées et les personnes immunodéprimées était envisagée à la rentrée. «Pour lutter contre le virus, il faut des rappels. Il faudra vraisemblablement une 3e dose, pas pour tout le monde tout de suite, mais en tout cas pour les plus fragiles et les plus âgés. Nous nous préparons et le ferons à partir de la rentrée», explique-t-il dans une vidéo.


■ Un pass sanitaire en France pour les touristes étrangers

Le gouvernement français indique qu’il va mettre en place un dispositif permettant aux touristes vaccinés hors Union européenne d’obtenir un pass sanitaire.

«Notre objectif est que dès le 9 août ces touristes présents sur le sol national puissent obtenir des pass sur le même modèle que les Français établis hors de France», a déclaré le secrétaire d’Etat chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne sur la radio France Inter.


■ De lourdes pertes pour la compagnie aérienne Swiss

La compagnie nationale Swiss a de nouveau subi une lourde perte au premier semestre, en raison de la lente reprise du trafic aérien mondial toujours freiné par les restrictions liées à la pandémie. La filiale du groupe allemand Lufthansa a enregistré une «légère» reprise au deuxième trimestre, mais reste prudente pour la suite.

Sur les six premiers mois de l’année, le transporteur suisse a creusé sa perte d’exploitation à 398,2 millions de francs, après un résultat négatif de 266,4 millions un an plus tôt. Le chiffre d’affaires a pour sa part chuté de 43,5% à 659,3 millions, a-t-il annoncé jeudi.

Pour l’ensemble de l’année, la compagnie aérienne table sur des capacités équivalentes à 40% de 2019.

Swiss ambitionne de renouer avec la rentabilité en 2023, grâce à une réduction de 20% de ses effectifs et de 15% de sa flotte comparé à 2019, avait-elle déclaré mi-juin. La société est néanmoins parvenue à amortir le choc au niveau du personnel, en ramenant les licenciements à 550 sur les 780 envisagés en mai. L’objectif d’économies de 500 millions de francs a été confirmé.


■ Sydney étend le confinement

Sydney a enregistré un nombre record de nouveaux cas de Covid-19. Pour répondre à cette explosion des contaminations, les autorités ont décidé d’étendre le confinement de la plus grande ville d’Australie aux régions avoisinantes. Les cinq millions d’habitants de Sydney sont confinés depuis six semaines.

Six semaines après l’entrée en vigueur du confinement des cinq millions d’habitants de Sydney, le nombre de nouvelles contaminations dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud a atteint jeudi 262, le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Jusqu’à présent, l’Australie a été relativement épargnée par la pandémie. Mais depuis fin juin, l’immense île-continent peine à juguler la propagation du variant Delta, beaucoup plus contagieux.


■ Plus de 200 millions de cas dans le monde

Plus de 200 millions de contaminations ont été recensées dans le monde depuis la découverte du virus en décembre 2019. Les contaminations repartent fortement à la hausse, tandis que les décès augmentent plus faiblement, selon un comptage de l’AFP à partir de bilans officiels.

En moyenne, plus de 600 000 cas quotidiens ont été détectés dans le monde ces sept derniers jours, soit une hausse de 68% par rapport au plancher atteint mi-juin (360 000 nouveaux cas par jour) principalement imputable à la propagation du variant Delta. En parallèle, les décès dans le monde (actuellement 9350 par jour) ont augmenté de 20% depuis début juillet, lorsque les chiffres étaient descendus à 7800 décès quotidiens.