Le Premier ministre français Jean Castex a annoncé mardi la prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des évènements de plus de 5000 personnes. La situation épidémique dans le pays s'est dégradée.

Les préfets auront la «possibilité d'y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires», a précisé Jean Castex. Il a souligné qu'on ne peut pas tout attendre des collectivités publiques, chacun exerce une part de responsabilité».

Lire aussi: En pleine vague de chaleur, les masques deviennent obligatoire dans certains quartiers de Paris

Le chef du gouvernement a également indiqué qu'il souhaitait étendre «le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics». Il a mis en garde contre «un risque élevé de reprise épidémique».

«Nous devons donc réagir individuellement et collectivement et nous devons réagir vigoureusement, c'est la raison pour laquelle, sous l'autorité du chef de l'État, je vais demander aux préfets de se rapprocher des élus locaux pour étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics», a expliqué Jean Castex lors d'un déplacement à Montpellier.

Eviter un «retour en arrière»

Jean Castex a par ailleurs annoncé un renforcement des contrôles «sur le respect de l'ensemble des règles destinées à prévenir la propagation du virus: respect des gestes barrières, du port du masque», notamment dans les restaurants, ou «des obligations de déclaration des rassemblements de plus de 10 personnes».

Il faut «éviter par dessus tout un retour en arrière, un reconfinement important, c'est indispensable et c'est à notre portée», a encore martelé Jean Castex, en appelant à «être lucide» et «pour certains, nous ressaisir».

Le nombre de personnes diagnostiquées positives au Covid-19 a augmenté de 785 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures. En tout 10 800 nouveaux cas ont été enregistrés en une semaine.