L'essentiel

Le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde a dépassé les 150 000, dont plus de 5700 décès dans 137 pays et territoires, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi en fin de journée.

La hausse est notamment due aux nouvelles contaminations en Italie, deuxième pays le plus touché après la Chine. Samedi, 3497 nouveaux cas y ont été enregistrés, portant à 211 57 le nombre de personnes contaminées, parmi lesquelles 1441 décès. L'Espagne a enregistré 1500 nouveaux cas entre vendredi soir et samedi après-midi.

Alors que le Conseil fédéral a annoncé la quasi-fermeture des écoles et hautes écoles, la Suisse compte 13 décès et 1359 cas, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique samedi matin. 

Retrouvez l’actualité du vendredi 13 mars, jour de l'annonce des fermetures des écoles en Suisse


■ En France, les restaurants vont devoir fermer

Edouard Philippe, le premier ministre français vient d'annoncer la fermeture dès minuit de tous les «lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays», après le recensement de 830 nouveaux cas d'infection au coronavirus en 24 heures.

Restaurants, bars, discothèques, cinémas sont notamment appelés à fermer leurs portes.

Les commerces sont aussi touchés, à l'exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureau de tabac ou encore stations-essence, précise Edouard Philippe qui appelle les Français à «plus de discipline» face à la pandémie.

En revanche, le premier tour des élections municipales se déroulera dimanche «comme prévu» à condition de «respecter strictement les consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles», ajoute Edouard Philippe.


■ Donald Trump s'est soumis à un test et ferme le pays aux Britanniques

Donald Trump a annoncé samedi s'être soumis la veille au test au coronavirus, dont les résultats sont attendus dans les prochains jours. «J'ai fait le test hier soir», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, après avoir expliqué vendredi encore ne pas en avoir besoin puisqu'il ne présentait aucun symptôme.

Les Etats-Unis ont en outre décidé d'étendre leur interdiction d'entrée aux Britanniques et aux Irlandais.


■ Nouvelles mesures au Tessin

Dès minuit, les bars, restaurants et magasins seront fermés au Tessin, une nouvelle mesure pour endiguer la propagation du coronavirus. 

Par ailleurs, les nouveaux contrôles à la frontière sud de la Suisse fonctionnent, selon l'AFD. La réintroduction temporaire de contrôles Schengen aux frontières, décidée par le Conseil fédéral, fonctionne bien jusqu'à présent. Le directeur de l'Administration fédérale des douanes (AFD) Christian Bock a tiré un premier bilan positif samedi à Chiasso (TI).

Les nouvelles dispositions, visant à freiner la propagation du coronavirus, sont en vigueur depuis vendredi à 15h30. Depuis, l'entrée en provenance d'Italie n'est autorisée que pour les citoyens suisses, les personnes disposant d'un permis de séjour et les personnes devant se rendre en Suisse pour des raisons professionnelles.


■ En Suisse, l'armée stoppe le recrutement

L'armée suisse stoppe jusqu'à nouvel ordre le recrutement. Près de 500 jeunes sont concernés lundi. Mais cela va plus loin, car tous les jeunes convoqués ensuite à différentes dates ce printemps sont aussi touchés, a indiqué le porte-parle de l'armée, Daniel Reist, à Keystone-ATS. Et cela dans près de six centres de recrutement à Payerne (VD), Sumiswald (BE), Aarau, Mels (SG), Rüti (ZH) et Monteceneri (TI).


■ Rivalité Etats-Unis-Allemagne pour un laboratoire cherchant un vaccin

Les Etats-Unis ont engagé un bras de fer avec l'Allemagne pour tenter de s'assurer l'exclusivité d'un vaccin contre le nouveau coronavirus actuellement en cours de développement par un laboratoire allemand, affirme samedi Die Welt. Selon le journal allemand, le président américain Donald Trump essaierait d'attirer avec d'importantes ressources financières des scientifiques allemands travaillant sur un potentiel vaccin contre le nouveau coronavirus, et d'en obtenir ainsi l'exclusivité pour son pays.

Ce vaccin serait alors «seulement pour les Etats-Unis», a affirmé au journal une source proche du gouvernement allemand. Berlin tenterait de son côté de garder la main sur cette société en proposant à son tour des conditions financières intéressantes. Cette rivalité concernerait l'entreprise de biotechnologie CureVac, basée à Tübingen dans le Bade-Wurtemberg. Elle dispose aussi de sites à Francfort et à Boston aux Etats-Unis. Ce laboratoire travaille actuellement en partenariat avec l'Institut Paul-Ehrlich, spécialisé dans la recherche sur les vaccins et dépendant du ministère de la Santé allemand, pour produire un vaccin contre le Covid-19.

A ce sujet:  La course contre la montre pour un vaccin anti-coronavirus


■ La France met en garde contre l'ibuprofen

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a mis en garde samedi contre la prise d'ibuprofène chez les personnes infectées par le coronavirus, pendant que la France se calfeutrait pour tenter de freiner l'épidémie, dont l'ampleur est impossible à prédire.

«La prise d'anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone...) pourrait être un facteur d'aggravation de l'infection. En cas de fièvre, prenez du paracétamol. Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoires, ou en cas de doute, demandez conseil à votre médecin», a indiqué le ministre.

L'ibuprofène, vendu sous ce nom et diverses appellations commerciales (comme l'Advil et le Nurofen), est en effet susceptible d'aggraver des infections déjà existantes, avec de grosses complications éventuelles. C'est d'ailleurs pour cette raison que depuis la mi-janvier, il n'est plus vendu en libre service dans les pharmacies. C'est le cas aussi de l'aspirine, ainsi que du paracétamol (Doliprane, Efferalgan...) qui, lorsqu'il est prises à des doses trop élevées, peut lui-même provoquer de graves lésions du foie, parfois mortelles.


Nos points scientifiques


■ Genève réquisitionne les soins intensifs d'un hôpital privé

Le canton de Genève a réquisitionné samedi matin le service des soins intensifs de l'Hôpital privé de La Tour, à Meyrin. Cette mesure lui permet de disposer de davantage de places en soins intensifs pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

Le nombre habituel de lits en soins intensifs «peut être plus que doublé dans le cadre du système genevois», a déclaré au 12h45 de la RTS le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers, sans articuler de chiffres. «Nous allons réquisitionner tout le matériel, les espaces et les professionnels nécessaires», a-t-il poursuivi, faisant allusion aux cliniques privées.

Le canton a demandé aux cliniques privées, avec leur accord, de se mettre en ordre de marche. «D'une manière générale, la collaboration avec l'ensemble des entités privées fonctionne très bien», a relevé le conseiller d'Etat.


■ Des cybercriminels exploitent la pandémie

Les autorités suisses ont mis en garde vendredi soir contre des cyberattaques exploitant la pandémie du coronavirus. Les cybercriminels promettent via emails des informations sur la situation mais tentent en réalité d'infecter les ordinateurs de leurs victimes.

«Des cybercriminels exploitent l'actualité autour du coronavirus pour tenter d'infecter les ordinateurs de leurs victimes avec le maliciel AgentTelsa», écrit ainsi la centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI) sur Twitter. «N'ouvrez pas ce message usurpant l'Office fédéral de la santé publique».

Selon les photos publiées avec le message, les criminels promettent aux personnes qu'ils tentent d'infecter, «des données de l'OFSP» établissant «le nombre de cas enregistrés dans votre région». Une pièce jointe intitulée «list.xlsx» est attachée à l'email frauduleux.


■ Le bilan s'aggrave en Espagne

Plus de 1500 nouveaux cas de coronavirus ont été notifiés depuis vendredi soir en Espagne, pays qui compte au total 5753 cas, selon le dernier bilan publié samedi par les autorités.

Deuxième pays le plus touché en Europe après l'Italie, l'Espagne, qui va déclarer samedi l'état d'alerte pour tenter de limiter la propagation du virus, compte 136 morts contre 121 vendredi soir.


■ Rayons vidés dans les magasins suisses

Des clients se sont rués dans les magasins suite aux mesures du Conseil fédéral pour lutter contre le coronavirus. Les rayons ont été partiellement vidés dans plusieurs villes suisses. Les détaillants assurent toutefois qu'il n'y a pas risque de pénurie.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont partagé entre vendredi soir et samedi des photos d'étals vidés de leurs légumes ou de leurs boîtes de conserve dans des grands magasins de Zurich ou de Bâle, mais aussi en Suisse romande.

Il n'existe actuellement aucun risque de pénurie générale, rassurent les détaillants. Même dans la situation exceptionnelle actuelle, il n'est pas nécessaire de constituer d'importants stocks, qui dépasseraient de loin les besoins quotidiens.

Lire l'article: Le coronavirus suscite de vives tensions dans le secteur alimentaire


■ Des stations de ski ouvertes, malgré l'interdiction du Conseil fédéral

Plusieurs stations bernoises ont fait fi des annonces du Conseil fédéral. L'OFSP a publié un communiqué pour les rappeler à l'ordre et leur demander de fermer «immédiatement». «C'est illégal», a prévenu Alain Berset interrogé par la SRF.

Lire l'article: Des stations de ski ont ouvert malgré l'interdiction


■ Les gilets jaunes manifestent malgré le coronavirus

Plusieurs centaines de gilets jaunes défilaient samedi à Paris pour leur acte 70, malgré l'interdiction par le gouvernement des rassemblements de plus de 100 personnes, qui appelle à reporter les manifestations pour freiner la propagation du coronavirus.

Vendredi, deux figures du mouvement, Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle, avaient pourtant appelé à «la responsabilité» face à la crise sanitaire et invité à renoncer à cette manifestation, qui a été déclarée en préfecture. Le gouvernement a, lui, décidé de ne pas interdire les manifestations mais invite à les «reporter» systématiquement, avait précisé vendredi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.


■ Apple va fermer tous ses magasins hors de Chine

Le fabricant de l'iPhone maintiendra ses échoppes fermées jusqu'au 27 mars pour tenter de contenir la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé son président Tim Cook. Le fabriquant d'ordinateurs et smartphones a tiré les leçons de mesures de confinement prises en Chine, où il vient juste de rouvrir ses boutiques, a déclaré Tim Cook dans un communiqué publié vendredi soir aux Etats-Unis.


■ Les pays se barricadent sur tous les continents

En Autriche, trois villages ont été mis en quarantaine. La Norvège ferme ses ports et aéroports. Les autorités chypriotes turques ont fermé Chypre-Nord aux non-résidents. La République de Chypre a pour sa part annoncé vendredi fermer pour deux semaines ses frontières aux étrangers, sauf s'ils sont résidents, étudiants ou employés sur l'île méditerranéenne dont l'économie est fortement tributaire du tourisme.

L'Uruguay, après ses quatre premiers cas, ferme partiellement ses frontières et impose une quarantaine aux voyageurs de neuf pays. A Rio de Janeiro, au Brésil, les portes resteront closes pendant sept jours dans les écoles et pendant deux semaines dans les théâtres, stades et salles de concert.

La Mauritanie réduit ses liaisons aériennes avec la France, le Gabon limite les visas touristiques, les cinémas nord-américains réduisent la capacité de leurs salles, la Colombie limite les entrées d'étrangers et ferme sa frontière avec le Venezuela, qui a déclaré l'état d'alerte après ses premiers cas et fermé tous ses établissements d'enseignement. L'Ukraine a aussi fermé ses frontières et le Pakistan celles avec l'Iran et l'Afghanistan. La Russie compte diminuer dès lundi ses liaisons aériennes avec l'UE et a fermé ses frontières terrestres avec la Norvège et la Pologne.

L'Arabie Saoudite a décidé de suspendre tous les vols internationaux. Et la Nouvelle-Zélande a annulé l'hommage national aux victimes de l'attaque il y a un an des mosquées de Christchurch. Nombre de musées et de lieux culturels autour du monde ont fermé provisoirement leurs portes. Beaucoup de pays ont également fermés restaurants, bars et commerces non essentiels. 


■ 11 nouveaux cas en Chine, la majorité «importés»

La Chine a rapporté samedi seulement 11 nouvelles contaminations par le nouveau coronavirus, mais pour la première fois depuis le début de l'épidémie, l'essentiel sont le fait de personnes venant de l'étranger. Parmi ces cas supplémentaires, quatre à peine ont été enregistrés dans la ville de Wuhan (centre), épicentre du Covid-19 où le virus est apparu fin 2019, selon le ministère de la Santé. C'est le chiffre le plus bas depuis le début du comptage en janvier.


■ Les compagnies aériennes se préparent

Face à l'impact de la pandémie provoquée par le coronavirus, les compagnies aériennes prennent des mesures économiques. La néerlandaise KLM va supprimer jusqu'à 2000 emplois (elle en compte un total de 33000), réduire le temps de travail de beaucoup d'autres et immobiliser ses Boeing 747 à partir du 1er avril.

L'allemande Lufthansa ne versera pas de dividende. Sa filiale Swiss a aussi décidé de prendre des mesures pour garantir sa liquidité. Une demande de chômage partiel pour le personnel navigant - personnel de cabine et pilotes - a été déposée. Une demande similaire est à l'étude pour le personnel au sol. Les détails de la mesure font actuellement l'objet d'une évaluation.