On se souvient de la formule «Nous sommes en guerre contre le virus, cet ennemi invisible», assénée par Emmanuel Macron en mars 2020, à l’orée du premier confinement. Cette fois, c’est une autre guerre que le président français a décidé de lancer, sans employer le terme, en réactivant dès ce mardi l’état d’urgence sanitaire, levé depuis le 1er juin dernier: une guerre contre les non-vaccinés, qui dès le début août, commenceront à être exclus de nombreux lieux publics et des moyens de transport.