Le journaliste français Olivier Dubois, collaborant avec l’hebdomadaire Le Point et le quotidien Libération, a été enlevé le 8 avril à Gao, dans l’est du Mali. La nouvelle a été rendue publique ce mercredi, après la diffusion d’une vidéo par les ravisseurs. Le journaliste s’adresse à ses proches et aux autorités françaises. Son enlèvement a été revendiqué par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (JNIM – selon son acronyme arabe), une organisation djihadiste très active dans le Sahel.

Dans une série de tweets, le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christophe Deloire, affirme avoir été informé de la disparition du journaliste le 10 avril, deux jours après qu’il n’est pas rentré d’un reportage à Gao. D’entente avec les rédactions concernées, et pour ne pas entraver une résolution rapide, il avait été décidé de ne pas rendre public l’enlèvement, explique le secrétaire général de RSF.

Olivier Dubois est «un journaliste aguerri», selon les mots de Christophe Deloire, qui connaît très bien le Mali. Il a réalisé récemment de nombreux reportages dans ce pays, dont une grande partie du territoire échappe au contrôle du gouvernement de Bamako. Il s’est notamment penché sur les conditions de détention et de libération de Sophie Pétronin, qui était la dernière otage française au Sahel. La Française avait été libérée le 8 octobre 2020, avec deux otages italiens et le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé, en échange de la libération d’une centaine de détenus liés aux groupes armés.

A sa libération, la Française révélait que Béatrice Stöckli, l’otage suisse, également aux mains du JNIM, avait certainement été exécutée. Par la suite, les djihadistes avaient revendiqué la mort de la missionnaire bâloise.

Lire aussi: «Les djihadistes ont revendiqué la mort de Béatrice Stöckli»

L’enlèvement du journaliste français, par l’un des groupes combattus par l’armée française au Mali engagée dans ce pays depuis 2013, est un nouveau coup dur pour Paris, moins d’un mois après la mort du président tchadien, Idriss Déby Itno, principal allié de la France dans le Sahel.