La France va fermer à partir de dimanche ses frontières aux pays extérieurs à l'Union européenne, «sauf motif impérieux», afin d'essayer de freiner la propagation de l'épidémie de coronavirus, a annoncé ce vendredi soir le premier ministre Jean Castex.

«Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux, à partir de dimanche minuit», a lancé Jean Castex depuis l'Elysée, à l'issue d'un Conseil de défense.

Les frontaliers, notamment venant vers la Suisse, ne sont pas concernés.

Les autres nouvelles de ce vendredi 29 janvier

Une extension de l'exigence de test

Le premier ministre a précisé qu'un test PCR négatif serait demandé pour toute entrée en France en provenance d'un pays de l'Union européenne, «à l'exception des travailleurs transfrontaliers». Cette mesure, déjà en vigueur depuis dimanche dernier pour le transport maritime et aérien, doit donc être étendue au transport terrestre.

Nos principaux articles sur la crise mondiale

Des resserrements quant aux centres commerciaux

Par ailleurs, les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 m2, «c'est-à-dire ceux qui favorisent le plus de brassage», seront fermés en France dès ce dimanche. A partir de lundi les jauges de fréquentation «seront renforcées dans toutes les grandes surfaces».

Le premier ministre a ajouté que «les policiers et les gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu, l'organisation de fêtes clandestines et l'ouverture illégale de restaurants dans des proportions renforcées».