L’essentiel

Après les annonces de mesures fermes du Conseil fédéral mercredi, dont la fermeture des commerces non alimentaires, les cantons réagissent. Le gouvernement vaudois se fait leur porte-parole en affirmant que les montants prévus pour le soutien aux secteurs économiques sinistrés ne suffiront pas.

L'OFSP a annoncé 2474 nouveaux cas et 53 décès.

La mission de l’Organisation mondiale de la santé va pouvoir, enfin, entrer en Chine.

Retrouvez le suivi de la journée de mercredi, et ci-dessous, des liens sur nos principaux articles concernant les annonces du Conseil fédéral


■ La France va exiger un test à l'entrée

Le premier ministre français Jean Castex a présenté les nouvelles mesures covid du gouvernement. Il annonce que les personnes venant d'un pays «extérieur à l'UE, quel qu'il soit» devront se livrer à un test avant d'entrer sur le territoire.

Ces personnes devront également «s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l'issue» de leur séjour.

A Genève, au Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé, on ne s'inquiète pas outre mesure à ce stade: a priori, il s'agirait de l'espace Schengen, donc la Suisse aussi. Le Département indique qu'«a priori et sous réserve de ce que dira un décret à paraitre prochainement, cette mesure ne concernera pas les ressortissants suisses, d'autant que la Suisse ne figure pas dans la liste des pays à risques».

Par ailleurs, comme pressenti par les médias, le gouvernement impose un couvre-feu à 18h dès samedi «pour au moins 15 jours» sur l'ensemble du territoire métropolitain.

«Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou service recevant du public seront fermés à 18h», a ajouté Jean Castex. Le président et son gouvernement n'ont pas voulu réinstaurer un confinement, ni fermer les écoles. Le premier ministre a toutefois prévenu qu'un troisième confinement serait appliqué «sans délai» en cas de «dégradation épidémique forte».


■ Un EMS tessinois gagné par le variant du virus

Le nouveau variant britannique du coronavirus a fortement touché un EMS tessinois, à Balerna. L'établissement a été fermé aux visiteurs, écrit le Département tessinois de la santé.

Un résident a été réinfecté récemment par le variant britannique et a transmis le virus à de nombreuses autres personnes. Près de la moitié du personnel et trois quarts des habitants de l'EMS ont été testés positifs.


■ Test d'envergure aux Grisons

Le canton des Grisons mise sur des tests à grande échelle pour lutter contre le coronavirus. La stratégie de vaccination et de dépistage adoptée par le gouvernement coûtera 25 millions de francs.

L'exécutif grison prévoit la création de neuf centres régionaux de vaccination et de dépistage. Des tests à grande échelle dans les écoles seront réalisés régulièrement, a indiqué jeudi l'exécutif relayé par l'agence ATS. Le gouvernement affirme vouloir jouer un rôle pionnier dans ce domaine.

Les projets pilotes menés en Engadine et dans trois vallées du sud du canton ont montré que les tests réguliers sont un bon moyen pour interrompre à un stade précoce les chaînes de transmission du virus. Dans toutes les zones où des tests à grande échelle ont été réalisés, le nombre de nouvelles infections a diminué, souligne le gouvernement. Ces tests de masse ont été réalisés durant trois jours à mi-décembre et ont révélé 1% de cas positifs. Au total, 15 151 personnes se sont portées volontaires pour se faire tester dans 19 communes de Haute-Engadine, de Basse-Engadine, du Val Müstair et des vallées italophones de Poschiavo et Bregaglia.


■ Selon l'OFSP, en février, le nouveau virus aura dépassé le premier

L'Office fédéral de la santé publique a fait un nouveau point, après celui de mardi.

La nouvelle souche. Patrick Mathys, responsable de la section de gestion de crise de l'OFSP, indique qu'à ce jour, 120 traces de la nouvelle souche ont été recensées en Suisse.

Le président de la task force scientifique Martin Ackermann détaille les chiffres du variant B 1-1-7, dit variant britannique. Montrant en parallèle les courbes de Grande-Bretagne et Danemark, il affirme que les infections au virus mutant devraient doubler chaque semaine, et qu'en février, la nouvelle souche devraient susciter davantage de contaminations que le virus original.

Le vaccin Moderna est arrivé. Responsable des affaires internationales de l'Office, Nora Kronig indique que, comme annoncé mardi, les 200 000 premières doses du vaccin Moderna sont arrivées en Suisse mercredi. Elle ajoute que les premiers chiffres de vaccinations, par cantons, seront fournis la semaine prochaine – mais nous donnons des premiers bilans ce jeudi.

Défense des stations de ski. Erik Jacob, le directeur de la promotion économique au Secrétariat d'Etat à l'économie, défend l'ouverture des stations de ski, toujours sujette à polémique. Il indique qu'elles encaissent un recul de leur chiffre d'affaires d'environ un tiers. Les domaines skiables ont certes pu rester ouverts durant les Fêtes, mais ils ont dû faire face à la fermeture des restaurants et l'absence de clients étrangers.


■ L'équipe de l'OMS va enfin entrer en Chine, au complet

L'équipe de scientifiques de l'Organisation mondiale de la santé est arrivée jeudi à Wuhan où elle a été accueillie par du personnel en combinaison intégrale. Elle sera chargée de remonter aux origines du Covid-19, dès que sera écoulée la quarantaine de deux semaines à laquelle sont soumis les experts.

Deux membres de l'équipe de l'OMS se trouvent encore à Singapour pour refaire des tests covid, après avoir été testés positifs (lire ci-dessous).


■ L'afflux de fonds pendant la pandémie a souri à BlackRock

Premier gestionnaire d'actifs au monde, BlackRock a fait part jeudi de résultats meilleurs que prévu en 2020, grâce à des marchés financiers en pleine forme malgré les effets de la pandémie sur l'économie mondiale.

Fort de l'afflux de nouvelles liquidités à gérer et de retours solides sur ses investissements, le groupe avait au 31 décembre 8677 milliards de dollars d'actifs sous gestion, soit 17% de plus qu'en 2019.

La société qui investit l'argent que lui confie des fonds de pensions, des grosses fortunes, des fonds souverains ou encore des collectivités locales, a dégagé un bénéfice net de 4,93 milliards de dollars (4,39 milliards de francs) sur l'ensemble de l'année, en hausse de 10%.

Au seul quatrième trimestre, alors que les marchés étaient agités par l'élection présidentielle américaine et l'arrivée de vaccins contre le Covid-19, le bénéfice net de BlackRock a grimpé de 19% à 1,55 milliard de dollars.


■ 2474 nouveaux cas et 53 décès en 24 heures

La Suisse compte jeudi 2474 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). 53 décès supplémentaires sont à déplorer et 106 malades ont été hospitalisés.

C'est encore un jour en baisse s'agissant des nouveaux cas (voir les cumuls en bas de cet article).

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 24 465 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 10,11%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 39 513. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 457,07 nouvelles infections pour 100 000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 1,01.

Depuis le début de la pandémie, 492 832 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3 953 594 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 7904 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 20 436.

Le pays dénombre par ailleurs 25 552 personnes en isolement et 35 199 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 6395 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


■ Les pharmacies demandent à participer à la vaccination

Les pharmacies sont prêtes à participer à la campagne de vaccination. Elles attendent désormais le feu vert des cantons.

Avec l’autorisation du vaccin de Moderna, le type de vaccins et bientôt le nombre de doses devraient permettre de diversifier les lieux de vaccination, estime PharmaSuisse dans un communiqué publié jeudi. Plus rien ne devrait désormais s’opposer à intégrer à la campagne le millier de pharmacies de Suisse.

En effet, tous les patients ne pourront pas se déplacer vers les centres de vaccination, explique PharmaSuisse. «Il est donc essentiel que ces professionnels de santé de proximité puissent vacciner au plus près de la population».

L’implication des pharmacies permettra de soulager les services de santé et les soignants, particulièrement sollicités ces derniers mois. Les équipes des officines, habituées à vacciner contre la grippe, sont déjà largement engagées dans la lutte contre la pandémie. Elles réalisent notamment des tests antigéniques rapides, rappelle leur faîtière.


■ Au cœur d’un vaccinodrome berlinois

Une photographe de Reuters s’est promenée dans le grand centre de vaccination installé dans le Erika Hess Ice Stadium, à Berlin, ce jeudi matin.


■ A la fin de la semaine, 1% des Romands seront vaccinés

Nous avons sollicité les administrations cantonales pour obtenir les premiers chiffres de vaccinations dans les cantons. Des premiers rythmes de croisière apparaissent, 900 injections par jour à Genève, un millier dans le canton de Vaud…

Découvrez  notre article et le premier tableau romand


■ Le Conseil d’Etat vaudois appelle la Confédération à plus de générosité

Suite aux annonces du Conseil fédéral mercredi, le Conseil d’Etat vaudois a adapté ses mesures économiques. Le canton ajoute 58 millions pour couvrir les charges des entreprises touchées, pour un total de 250 millions en plus des aides fédérales. Il dit que cela ne va pas suffire et appelle la Confédération à augmenter drastiquement ses indemnisations.

«Le Conseil fédéral a entendu le message des cantons pour dire qu’il fallait simplifier le dispositif des cas de rigueur, nous le saluons, déclare Pascal Broulis. Mais en fonction des décisions de fermeture prises mercredi les montants ne sont pas suffisants.»

Les ministres des Finances des cantons latins se sont réunis jeudi matin. Leur conférence considère qu’il manque entre un 1,5 milliard et 2,5 milliards. «L’enveloppe est largement insuffisante pour couvrir l’effet parapluie. Nous ne sommes plus dans une logique de cas de rigueur mais dans une logique d’indemnisation claire et nette. Quand vous fermez les commerces de détail dans une période où les soldes sont là pour évacuer le stock, pour passer à la saison suivante, c’est de la trésorerie pure et dure pour les commerçants». Les ministres des finances considèrent alors qu’il faut réactualiser les prêts covid. Ceux-ci iront jusqu’en 2028, mais selon Pascal Broulis, nous devrons les assumer jusqu’en 2030.

Alors que certains acteurs économiques, notamment des restaurateurs, attendent parfois leurs aides depuis des mois, Philippe Leuba s’est félicité du fait qu’elles allaient être payées dès aujourd’hui, du fait que les forces de travail de l’administration ont été doublées. Le ministre vaudois de l’Economie a aussi informé que l’aide cantonale liée à l’opération Welqome 2 sera versée immédiatement, sans attendre que les bons soient validés, vu la fermeture des restaurants.


■ En France, l’objectif d’un million de tests par mois

Le ministre français de la Santé Olivier Veran s’est exprimé ce matin en déplacement à Metz: «Nous avons monté un protocole qui vise à dépister jusqu’à un million d’enfants et d’enseignants par mois, ce qui est énorme. En descendant le dépistage jusqu’à l’âge de 6 ans, partout là où ça fait sens.»


■ Chute du PIB allemand de 5%

Le PIB allemand a plongé de 5% en 2020, sa pire contraction depuis la crise financière de 2009, selon des données officielles provisoires publiées jeudi.

«L’économie allemande est entrée dans une profonde récession, après une décennie de croissance», a commenté l’institut de statistique Destatis. L’indicateur fait toutefois mieux que les prévisions du gouvernement, qui tablait sur une baisse de 5,5%.


■ Nouveau triste record en Allemagne

L’Allemagne a enregistré 1244 décès liés au coronavirus au cours des dernières 24 heures. Il s’agit d’un nouveau record, selon les chiffres de l’Institut allemand Robert Koch, responsable du contrôle et de la lutte contre les maladies.

Depuis le début de la pandémie, le virus a déjà fait 43 881 morts outre-Rhin. Jeudi, 25 164 nouveaux cas ont été diagnostiqués dans le pays, alors que le gouvernement a prolongé ses mesures restrictives jusqu’au 31 janvier.


■ Deux experts de l’OMS bloqués à Singapour

Deux des experts de l’équipe de l’Organisation mondiale de la santé qui est arrivée jeudi en Chine pour enquêter en Chine sur les origines du virus se trouvent encore à Singapour pour refaire des tests Covid.

«L’équipe internationale de 13 scientifiques chargée d’examiner les origines du virus qui cause le #Covid19 est arrivée à Wuhan, en Chine, aujourd’hui», a indiqué l’OMS dans un tweet. Mais «deux scientifiques sont toujours à #Singapour pour effectuer des tests pour le #Covid19», a-t-elle ajouté.

Elle a expliqué que «tous les membres de l’équipe ont subi plusieurs tests PCR et tests d’anticorps négatifs pour le Covid-19 dans leur pays d’origine avant de partir en voyage.

La visite est ultra-sensible pour le régime chinois, soucieux d’écarter toute responsabilité dans l’épidémie qui a fait près de deux millions de morts dans le monde. Initialement prévue la semaine dernière, elle avait été annulée à la dernière minute faute de toutes les autorisations nécessaires pour l’équipe.


■ Première annonce de décès en Chine depuis huit mois

La Chine a enregistré le premier décès dû au coronavirus sur son territoire depuis huit mois, annoncent ce jeudi les autorités sanitaires d’un pays qui lutte contre les résurgences de l’épidémie qu’elle avait largement maîtrisée.

Le décès en question s’est produit dans la province du Hebei, a précisé la Commission nationale de santé, sans donner d’autres informations. C’est dans cette province que plusieurs villes ont été dernièrement soumises à un confinement après l’apparition de contaminations.

Le dernier décès lié à la pandémie en Chine continentale datait de mai 2020. A en croire le bilan officiel, désormais 4635 personnes dans le pays ont succombé au Covid-19. Jeudi, les autorités chinoises ont aussi fait état de 138 nouvelles contaminations. Il s’agit du bilan quotidien le plus élevé depuis mars dernier, note l’agence AFP.


Le quasi-reconfinement: nos principaux articles