Le ministre français de la Justice François Bayrou, allié clé du président Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, a annoncé mercredi son départ du gouvernement.

«J’ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement. Je donnerai une conférence cet après-midi à 17h», a déclaré le président du MoDem, parti centriste qui fait l’objet d’une enquête sur l’emploi de ses assistants parlementaires européens. François Bayrou avait été chargé d’élaborer une loi sur la moralisation de la vie politique.

A ce sujet: François Bayrou, premier piège du quinquennat

Sylvie Goulard a donné le mouvement

Mardi, la ministre des Armées Sylvie Goulard a annoncé à la surprise générale qu’elle ne souhaitait plus participer au gouvernement du premier ministre Edouard Philippe. Emmanuel Macron a entériné le départ de cette ex-eurodéputée entrée le 17 mai dans son équipe.

A ce propos: Démission surprise de la ministre française des Armées Sylvie Goulard

Après la conclusion, dimanche, des législatives, Edouard Philippe doit annoncer la composition du nouveau gouvernement ce mercredi en fin de journée.

Richard Ferrand à l’Assemblée

Richard Ferrand, ministre chargé de la Cohésion des territoires, a, lui, été écarté du collège par le nouveau président. Fragilisé par une enquête judiciaire, Richard Ferrand a accepté sa proposition de ne pas participer au prochain gouvernement pour briguer la tête du groupe La République en marche! à l’Assemblée nationale, ce qui ne va pas sans débats au sein des élus.

Lire aussi: Edouard Philippe, premier adjoint du président Macron

(Développement suit)