Le bilan ne cesse de grimper en Afghanistan après le séisme qui a frappé le sud-est du pays. L’épicentre du tremblement de terre (5,9 sur l’échelle de Richter) se trouve dans la province reculée et montagneuse de Paktika, à la frontière avec le Pakistan. Selon les autorités, au moins un millier de personnes ont été tuées et davantage blessées lorsque les habitants ont été surpris dans leur sommeil par le séisme dévastateur. Mis au ban de la communauté internationale, les talibans, au pouvoir depuis le mois d’août dernier, ont immédiatement appelé à l’aide mais ils risquent d’être inaudibles.