Atteint d’un cancer du mésothéliome (les tissus qui entourent les poumons), Frederick de Klerk s’est éteint au Cap jeudi à 85 ans. Encensé à l’étranger pour son rôle dans la transition pacifique de son pays vers une démocratie multiraciale, de Klerk était un homme controversé dans son propre pays.