La ville de Jitomyr, petite capitale régionale à 150 km à l’ouest de Kiev, s’est réveillée mercredi sous le choc. Un missile de croisière s’est abattu sur une des maternités de la ville, tuant au minimum trois personnes et faisant 16 blessés, dont sept enfants. La pression accentuée sur Jitomyr et ses 260 000 habitants, confirme que les forces russes tentent de couper la plus grande route du pays: l’axe Kiev-Lviv, qui relie la capitale ukrainienne à la Pologne en passant par Jitomyr. Cette quasi-autoroute très fréquentée est la porte d’accès à l’Europe, et c’est aussi par là que l’Ukraine est ravitaillée en produits européens.