Sur le papier, tout est clair désormais: seuls les travailleurs frontaliers, les résidents des régions limitrophes de Suisse et de France (dans un rayon de 30 kilomètres, avec certificat de domicile) et les routiers peuvent, depuis dimanche, traverser la frontière franco-suisse sans présenter un test PCR négatif réalisé dans les dernières 72 heures. Les préfectures des régions et départements limitrophes, le consulat de France à Genève, l’ambassade française à Berne… tous ont précisé, ce week-end, les décisions annoncées vendredi 29 janvier en soirée par le premier ministre Jean Castex.

Lire aussi: Couvre-feu, confinement: au pays des grands-mères «Zoom»