L’œil du cyclone Apollo scrute l’Italie de loin. Des eaux profondes de la Méditerranée, il observe les dirigeants des 20 pays les plus riches du monde débarquer à Rome. Samedi et dimanche, ils se réunissent dans la Nuvola – un centre de convention en forme de nuage dans le quartier EUR, projeté par le régime fasciste dans les années 1930 – pour débattre des questions sanitaires et, surtout, climatiques. Les négociations débuteront lorsque Apollo aura, selon les prévisions, touché les côtes siciliennes, submergées ces derniers jours par des intempéries ayant coûté la vie à deux personnes. De violents orages s’abattaient vendredi sur les régions de Syracuse et de Raguse, dans le sud-est de l’île.