20 milliards pour la sécurité alimentaire

C’est l’hôte du sommet, Silvio Berlusconi, qui en a fait l’annonce ce matin: l’initiative des pays du G8 et des autres pays invités au sommet de L’Aquila sur la sécurité alimentaire a été finalement revue à la hausse. « Nous avons eu la satisfaction de pouvoir passer de 15 à 20 milliards de dollars», s’est félicité M. Berlusconi au cours d’une conférence de presse. Le but est de consacrer cette somme sur trois ans afin d’accroître les investissements dans l’agriculture dans les pays en développement.

■ Renforcement du partenariat entre l’Afrique et le G8 pour un meilleur accès à l’eau

Le G8 et les pays africains invités (Algérie, Angola, Egypte, Ethiopie, Libye, Nigeria, Sénégal, Afrique du Sud et Union africaine) se disent «préoccupés par la pénurie croissante des ressources en eau et par le manque dramatique d’un accès durable à l’eau et aux systèmes sanitaires dans de nombreux pays africains», dans une déclaration commune. C’est selon eux un «des obstacles majeurs au développement durable, à la création de richesse et à l’éradication de la pauvreté» sur le continent.

«Nous sommes déterminés à bâtir un partenariat plus fort entre les pays d’Afrique et du G8 pour améliorer l’accès à l’eau et aux systèmes sanitaires» afin de parvenir «à des résultats concrets sur le terrain», assurent-ils.

Les pays du G8 s’engagent donc à aider notamment les pays africains à construire des infrastructures pour améliorer l’accès à l’eau. Ils veulent aussi «améliorer la coordination» avec les donneurs pour que l’aide soit plus efficace et faire en sorte que l’aide «reflète mieux les priorités nationales».

■ «Sérieuses préoccupations» à propos de l’Iran

Les dirigeants du G8 sont «sérieusement préoccupés» après les événements «terribles» qui sont intervenus en Iran après la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré vendredi le président américain Barack Obama.

Hier, des avancées avaient eu lieu en faveur du climat. D’autres événements se sont déroulés en marge du sommet, comme le déplacement de Barack Obama dans les lieux détruits à L’Aquila par le séisme, ou la visite de Carla Bruni aux réfugiés, que les Italiens ont tenus à l’écart du sommet.

Carla Bruni critiquée pour son écoute des réfugiés de L’Aquila

Il Giornale, le journal de la famille Berlusconi, accuse vendredi Carla Bruni-Sarkozy, l’épouse du président français Nicolas Sarkozy, de «goujaterie», pour avoir «snobé» les rendez-vous organisés pour les épouses des dirigeants du G8, dont une rencontre avec le pape.

«Mme Sarkozy a déserté, sans honte, toutes les rencontres, de la rencontre avec le pape à celle avec les sinistrés du séisme», écrit le journal de la famille du chef du gouvernement italien. «Quelqu’un devrait dire à la +première dame+ (en français dans le texte) que le snobisme à la puissance X chez nous s’appelle la goujaterie», poursuit le quotidien.

Mme Bruni-Sarkozy a rendu visite dans la matinée de vendredi aux sans-abri de L’Aquila où elle a été interrogée sur les attaques de la part dont elle a fait l’objet. Elle a également annoncé un don de la France de 3,2 millions d’euros pour la réparation du dôme de l’église Santa Maria del Suffragio.

Barack Obama en toute franchise

Parmi les propos du président américain lors d’une conférence de presse ce midi:

- La reprise est encore loin, pas encore temps de relâcher l’effort

- Le sommet du G8 a été très productif

Enfin Barack Obama s’est dit favorable à une diminution du nombre de sommets internationaux