Plus de gaz russe sans levée des sanctions. La Russie a finalement abattu ses cartes lundi. L’arrêt des livraisons de gaz aux pays européens n’était pas dû à des problèmes techniques sur le gazoduc Nordstream. La Russie a prévenu qu’elle ne reprendrait ses livraisons que quand les sanctions occidentales seraient levées. Vladimir Poutine mise sur l’exaspération des opinions publiques européennes face à l’inflation dopée par l’augmentation des prix des hydrocarbures. Pour faire plier les gouvernements européens, le régime russe parie aussi sur des coupures d’électricité en Europe cet hiver. Pour appuyer ce propos, l’entreprise Gazprom s’est fendue d’une vidéo apocalyptique promettant un hiver glacial à des Européens grelottant.