Ce week-end, les Gazaouis ont vu se répéter un cauchemar désormais bien familier. Du nord au sud, l’enclave, qui étouffe déjà sous un blocus israélo-égyptien depuis plus de quinze ans, a été bombardée. Israël a lancé vendredi une opération qui, selon l’armée, visait à «déjouer une attaque» du Djihad islamique, l’un des mouvements au pouvoir à Gaza avec le Hamas.