Sous le nouveau pont de Gênes, le Cercle rouge. Cette structure surélevée réservée aux badauds et aux vélos relie des zones autour du fleuve Polcevera qui étaient jusqu’alors déconnectées. La passerelle longue d’un kilomètre et demi permet en outre de recueillir et distribuer l’énergie renouvelable produite par des panneaux solaires et par les éoliennes installées sur la tour du Vent, qui ferme la circonférence et surplombe l’imposant pont Saint-Georges. Sur la promesse de ce projet à 174 millions d’euros, dont la dernière pierre doit être posée en décembre 2030, le maire sortant, Marco Bucci, espère être réélu ce dimanche. L’élu indépendant de centre droit fait campagne en misant sur la renaissance de la ville après l’écroulement du pont Morandi, en 2018, dans lequel 43 personnes avaient perdu la vie.