Pour le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), il n'est pas question de délocalisation, mais de régionalisation. Dans le cadre d’une réévaluation de son action, 501 postes du HCR vont être supprimés à partir de septembre au sein de l'agence, dont 146 au siège de Genève et 355 notamment à Nairobi et Dakar. Au total, 95 postes de fonctionnaires internationaux disparaissent au siège genevois.