Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illsutration. Le Palais des nations en mars 2003.
© MARTIAL TREZZINI/Keystone

développement

Genève va accueillir le siège mondial des places financières durables

La Cité de Calvin renforce son écosystème relatif à la finance durable, a appris «Le Temps». Elle est déjà le laboratoire opérationnel pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable

Il y avait pourtant un vif intérêt de plusieurs grandes villes: Shanghai, Londres, Paris, Milan, Dublin et Luxembourg, mais Genève a fini par s’imposer. La ville va accueillir le siège mondial du réseau FC4S (Financial Centres for Sustainability), a appris Le Temps. La décision est tombée la semaine dernière à Milan. Le choix n’a pas été simple, car les autres centres financiers ont eux aussi développé des infrastructures intéressantes en la matière.

A la Direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation du canton de Genève, on ne boude pas son plaisir: «Cette implantation permet au canton de réaffirmer son rôle de carrefour international de la finance durable, aujourd’hui reconnue comme l’une des tendances majeures qui façonnent l’avenir des marchés de capitaux mondiaux», s’enthousiasme le conseiller d’Etat Pierre Maudet chargé de l’Economie et de la Sécurité.

En octobre 2017: Avec le Nobel de la paix, Genève revient au cœur du désarmement

Un lancement en septembre 2017 à Casablanca

Mais de quoi s’agit-il? Le réseau FC4S a été lancé en septembre 2017 à Casablanca avec pour mission «d’échanger des expériences et de mener une action commune par rapport à des priorités partagées afin d’accélérer le développement de la finance verte et durable». Parmi les 18 centres financiers participant au réseau figurent notamment Francfort, Hongkong, le Liechtenstein, le Luxembourg, Londres, Zurich, Shenzhen, Shanghai et Londres. Le FC4S est né de l’impulsion donnée par le Ministère italien de l’environnement durant le sommet du G7 présidé par l’Italie en 2017 afin de promouvoir la coopération entre centres financiers dans le domaine de la finance verte et solidaire.

Cette implantation – obtenue grâce à la coopération du Programme des Nations unies pour l’environnement et du canton de Genève, ainsi qu’au soutien musclé de la Confédération et du secteur privé genevois (deux banques privées ont d’emblée soutenu l’initiative) – renforce un écosystème comprenant notamment des fintechs et des spécialistes de la microfinance.

Genève, laboratoire global

L’obtention du secrétariat du réseau FC4S s’inscrit aussi dans une logique: depuis l’adoption par l’Assemblée générale de l’ONU de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable (ODD), la Genève internationale apparaît comme le véritable laboratoire opérationnel de leur mise en œuvre. Or celle-ci va nécessiter des moyens de financement fournis par les Etats, mais aussi par le secteur privé. Preuve de l’importance potentielle de la finance verte et durable: pour les seuls domaines du changement climatique et de l’innovation durable, on estime à 12 000 milliards de dollars les sommes qui pourraient être engagées d’ici à 2030.

Retrouvez tous nos articles sur la Genève internationale.

A la tête de la Direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation du canton de Genève, Nicholas Niggli, qui a accompagné ce dossier, se félicite de ce nouvel apport à l’écosystème international de Genève et ajoute: «Seules les sociétés capables de mettre ces urgences au cœur de leur modèle d’affaires vont pouvoir attirer le capital humain et financier nécessaire à leur croissance.»

Une interview de Nicholas Niggli: «Genève doit pouvoir régater avec la Silicon Valley et Israël»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a