Michèle Alliot-Marie laisse le portefeuille de l’Intérieur pour celui de la Justice, jusqu’à présent occupé par Rachida Dati qui quitte le gouvernement pour siéger au Parlement européen.

Le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, a également confirmé la nomination du neveu de l’ancien président socialiste François Mitterrand, Frédéric Mitterrand, au ministère de la Culture. L’intéressé avait lui-même révélé mardi sa nomination.

Les titulaires des deux ministères clef en période de crise, la ministre de l’Economie Christine Lagarde et celui des Affaires étrangères Bernard Kouchner, restent en place.

La secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’Homme, Rama Yade, reste elle aussi au gouvernement mais prend le portefeuille des Sports. Son portefeuille, dont la création avait été qualifiée d’»erreur» par Bernard Kouchner, est supprimé.

Bruno Le Maire quitte le secrétariat d’Etat aux Affaires européennes, qui revient à l’actuel représentant français pour l’Afghanistan et le Pakistan, Pierre Lellouche. M. Le Maire devient ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.

Ce remaniement intervient après le succès du parti au pouvoir UMP aux élections européennes du 7 juin, et au lendemain d’un grand discours programme prononcé par Nicolas Sarkozy devant les sénateurs et les députés réunis à Versailles.