Résilience 

«Grâce à nous tous, Notre-Dame peut ressusciter»

Pour les milliers de badauds agglutinés, mardi, aux abords de Notre-Dame, la reconstruction de la cathédrale sera «le chantier du siècle». Un chantier qui, une fois élucidées les raisons de l’incendie, pourra peut-être permettre de panser les plaies françaises

Cinq ans de travaux

«Nous sommes un peuple de bâtisseurs, a asséné Emmanuel Macron. L’incendie de Notre-Dame nous rappelle que notre histoire ne s’arrête jamais»

Autre leitmotiv du président français: «Changer cette catastrophe en occasion de devenir meilleurs tous ensemble […] Il nous revient de retrouver le fil de notre projet humain, passionnément français.» Un conseil des ministres dédié à Notre-Dame se réunit ce mercredi

Les chaises de l’église Saint-Séverin, à quelques centaines de mètres de Notre-Dame sur la rive gauche de la Seine, n’ont pas désempli de la nuit. A terre, des cartons de boissons, biscuits et fruits ont été déposés par le gérant de la supérette voisine, alors que les Salve Regina se font encore entendre dans le chœur. Il est près de midi, ce mardi à Paris, et la silhouette noircie de Notre-Dame se profile au dehors. Traces de fumée sur la rosace de vitraux sud et les deux beffrois. Toiture écroulée sous le carcan d’échafaudages toujours en place. Plus de 200 tonnes de zinc et de plomb fondus, en plus de 500 tonnes de charpente, dans l’incendie le plus violent de l’histoire presque millénaire de cette cathédrale, dont la première pierre fut posée en 1163.


Nos derniers articles sur l'incendie 


Thierry et son groupe de choristes se trouvaient là lundi soir, vers 18h30, lorsque le public présent à l’intérieur de la cathédrale a été évacué. La messe de cette première journée pascale venait d’être interrompue par une alerte que le prêtre, au début, a ignorée. Un quart d’heure pour vider l’édifice puis découvrir le pire: un départ de feu dans le dédale des poutres de la charpente, surnommée la «forêt». «Nous avons tout de suite commencé à prier, se souvient l’une des fidèles, septuagénaire. Et les visiteurs ont commencé à franchir la Seine et à affluer ici, à nous rejoindre, à chanter avec nous…»