Le 6 septembre 2019, un peu plus d’un mois après être devenu premier ministre, Boris Johnson avait visité le grand marché aux poissons de Peterhead, le premier port de pêche du Royaume-Uni. Il avait été accueilli à bras ouverts par des pêcheurs et des marchands de poissons convaincus par le Brexit. «Mais s’il revient aujourd’hui, il faudra qu’il se promène en voiture blindée», maugrée Will Clark.