«Le peuple grec a mis fin aux plans d’aide avec son vote», a déclaré le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Dans un discours télévisé au conseil des ministres, il a également déclaré que le gouvernement grec avait demandé une réduction de la dette du pays, bien que ses créanciers de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) insistent sur la nécessité pour la Grèce de respecter la totalité de ses engagements.

«Certains ont parié sur un troisième plan d’aide, sur la possibilité d’un troisième plan d’aide en juin. Je suis tout à fait désolé mais encore une fois, nous allons les décevoir. Qu’ils oublient toute idée d’un troisième plan d’aide. Le peuple grec a mis fin aux plans d’aide avec son vote», a-t-il dit.

La Grèce a déjà obtenu deux programmes d’aide internationale d’un montant total de 240 milliards d’euros, en contrepartie de réformes.