La Grèce, premier passage en Europe

La Grèce est devenue le premier pays d’accueil des migrants de l’Union européenne. De janvier à juillet de cette année, elle en a accueilli 130 463. Soit cinq fois plus qu’en 2014. Rien qu’en juillet, ils étaient 49 550 migrants, soit plus que l’ensemble – 41 700 – pour toute l’année 2014.

Pour sa part, l’Italie, pays frontière de l’Union, a enregistré 87 771 migrants durant les sept premiers mois de l’année.

Neuf migrants sur dix arrivant en Grèce sont originaires de Syrie et d’Afghanistan. Frontex, l’organisation européenne de surveillance des frontières, a noté une augmentation de Pakistanais.

Les migrants qui débarquent en Grèce ont transité par la Turquie et traversé la mer Egée à bord de petits bateaux pneumatiques. Ils échouent principalement sur quatre îles: Lesbos, Chios, Kos et Samos.

Les flux migratoires se font malgré l’opération «Poseidon» de Frontex, qui surveille cette partie de la Méditerranée grâce à une quinzaine de navires, deux hélicoptères et deux avions.